Genève: Campagne pour protéger les jeunes homosexuels
Actualisé

GenèveCampagne pour protéger les jeunes homosexuels

La Ville de Genève lance sa troisième campagne d'affichage annuel visant à lutter contre l'homophobie et la transphobie.

Les diverses affiches de la campagne réunies en une seule.

Les diverses affiches de la campagne réunies en une seule.

Cette année, elle cherche à faire réagir l'entourage des jeunes qui sont particulièrement exposés aux insultes et actes homophobes.

Un jeune homosexuel sur deux a déjà subi au moins une agression physique ou verbale. Dans la grande majorité des cas, ces jeunes ne reçoivent pas de soutien de leur environnement familial, social ou éducatif et se sentent très isolés. Ils ont deux à cinq fois plus de risques de suicide que les jeunes hétérosexuels, et ces chiffres sont encore plus élevé chez les personnes transgenres.

«Chacun d'entre nous peut montrer qu'il est une aide potentielle», a relevé mardi Sandrine Salerno, conseillère administrative en charge de l'égalité et de la diversité à la Ville de Genève. Intitulée «(ré)agissons!», la campagne d'affichage lancée lundi décline trois types de soutiens potentiels: les voisins qui accueillent une jeune lesbienne rejetée par ses parents, les amis et l'animateur sportif.

La campagne, qui aura lieu jusqu'au 27 mai, s'inscrit dans le cadre de la Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, qui aura lieu dimanche. Cette année, la Ville de Genève s'est associée à la Fédération genevoise des associations LGBT et à Dialogai, qui a mis sur pied Le Refuge Genève, un lieu d'accueil et d'hébergement d'urgence de jeunes LGBT. (ats)

Ton opinion