Geneve: Campagne spéciale pour éviter le suicide des jeunes
Actualisé

GeneveCampagne spéciale pour éviter le suicide des jeunes

Les ados constituent une population à risque lorsqu'il s'agit de mettre fin à ses jours. Pour multiplier les aides, Stop Suicide lance une opération pendant trois mois.

par
David Ramseyer

Tous les trois jours un jeune se donne la mort, en Suisse. C'est la première cause de mortalité chez les 15-29 ans, avant même les accidents de circulation, selon l'Office fédéral de la statistique. Ils sont donc au cœur de la campagne spéciale «là pour toi» lancée ce jeudi par l'association Stop Suicide, qui célèbre 15 ans de prévention. Le message aux personnes en situation critique, «c'est qu'il y a bien plus de gens qui peuvent les aider qu'elles ne se l'imaginent», explique la responsable de l'opération Maléka Mamodaly. Famille, amis, profs ou encore médecins constituent en effet autant de mains tendues. «On a voulu une campagne positive et proche des jeunes».

Des vidéos ont été postées sur les réseaux sociaux et des affiches placardées dans les transports publics, dans la rue, partout en Suisse romande. Et même sur les panneaux officiels, puisque de nombreuses communes collaborent à l'opération. Les cantons de Genève, Vaud, Fribourg et Neuchâtel appuient aussi la distribution de matériel d'information dans les écoles et les pharmacies, ainsi que chez les médecins.

Enfin, un site internet spécial a été créé. «Le suicide reste tabou, en parler est une démarche lourde, concède Maléka Mamodaly. Le jeune doit pouvoir se renseigner et trouver de l'aide sans se mettre à nu, sans subir le regard des autre.» Les smartphone et les ordinateurs sont ainsi idéaux.

Cette 10e campagne durera trois mois au lieu d'un seul habituellement. Si ces opérations ciblent des situations tragiques, elles sont aussi porteuses d'espoir. La Suisse reste dans la moyenne haute en Europe en matière de suicide des jeunes, mais en 13 ans, la prévention a permis de diminuer de moitié le nombre de cas, aussure Stop Suicide.

Ton opinion