Campagnes publicitaires de l'iPod détournées
Actualisé

Campagnes publicitaires de l'iPod détournées

Une société rivale d'Apple se moque des usagers du baladeur en les brocardant moutons de mode.

iSheep, iFollow: les utilisateurs du baladeur iPod, d'Apple, sont comparés à des moutons suivant le troupeau des victimes de la mode. Ce sont les affiches de la dernière campagne publicitaire de San Disk, une firme rivale d'Apple, pour déboulonner l'iPod avec son baladeur Sansa e200.

La société ne dévoile son nom que sur le site iDon't.com auquel renvoient les affiches placardées dans une poignée de grandes villes, à Londres et New York notamment.

«Le temps est venu de se soulever contre l'iDictature, de résister à la monotonie. Il existe désormais une alternative», proclame la page d'accueil de iDon't.com, disant s'adresser aux «esprits indépendants».

SanDisk est coté sur le Nasdaq, et ses objectifs sont évidemment de gagner des clients pour son baladeur MP3, largement distancé avec 8% de parts du marché américain, contre près de 80% à l'iPod.

La société est cependant implantée dans une Silicon Valley assez coutumière des messages de pub déguisés en slogans militants. Sa campagne se distingue cependant peu du «Think different» («Pensez autrement») d'Apple , admettent même les publicitaires qui l'ont élaborée.

Le détournement de campagne publicitaire est également une vraie mode sur le Net. Apple en avait été victime lors de l'annonce de la compatibilité avec l'iPod des formats de Vivid Entertainment Group, un poids lourd du marché américain du sexe.

Laurent Favre

Ton opinion