Energie: Campagnes utiles pour inciter aux économies
Actualisé

EnergieCampagnes utiles pour inciter aux économies

Le Conseil fédéral a présenté un rapport évaluant plusieurs propositions pour inciter les propriétaires de bâtiments à l'écologie.

Douze mesures ont été évaluées, allant de la déduction de frais de chauffage aux subventions liées à des loyers abordables en passant par des aides au logement.

Douze mesures ont été évaluées, allant de la déduction de frais de chauffage aux subventions liées à des loyers abordables en passant par des aides au logement.

photo: Keystone

Les campagnes d'information sont le moyen le plus intéressant pour inciter les propriétaires à rendre leurs bâtiments plus écologiques, car peu coûteux, a constaté mercredi le Conseil fédéral dans un rapport évaluant plusieurs propositions en ce sens. Aucune mesure n'a cependant vraiment réussi à s'imposer.

Le rapport répond au postulat du National déposé par Beat Jans (PS/BS). Il devait aussi présenter des solutions en vue de la révision du programme Bâtiments, notamment sur la manière de rénover tout en maintenant des logements à prix abordables.

Douze mesures ont été évaluées, allant de la déduction de frais de chauffage aux subventions liées à des loyers abordables en passant par des aides au logement. Seule la combinaison de plusieurs mesures permet d'atteindre l'effet recherché, selon le rapport.

Il met également en avant les mesures indirectes, comme l'amélioration de l'information à travers des campagnes ou des programmes d'information nationaux. Peu coûteuses, elles sont également faciles à mettre en oeuvre.

Quant aux autres moyens évalués, aucun n'offre de solution simple. De plus, leur mise en oeuvre risque de coûter cher et de nécessiter beaucoup de monde. Certains peuvent aussi se révéler contre-productifs. Par exemple, augmenter les aides publiques peut entraîner un effet d'aubaine.

Modèle anglais

Le rapport a également évalué la possibilité de transposer en Suisse un programme d'encouragement lancé en Grande-Bretagne. Ce projet propose aux propriétaires de contracter un prêt de la part d'un fournisseur d'énergie pour financer un chauffage moins énergivore ou un système de production d'eau chaude, par exemple.

Le prêt doit être financé par les économies financières ainsi réalisées à moyen ou long terme. Selon le rapport, cet instrument n'a pas fait ses preuves en Grande-Bretagne. Faute de réel succès, il a rapidement dû être subventionné. Ce ne devrait pas être différent en Suisse. De plus, ce modèle ne serait pas adapté au fédéralisme helvétique. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion