Actualisé 03.08.2011 à 13:43

Infographie

Camps de réfugiés au bord de l'asphyxie

Victimes de la sécheresse, des milliers de Somaliens arrivent chaque jour à Dadaab, où les conditions de vie se détériorent de façon alarmante.

Après la Somalie, le Kenya, l'Ethiopie et Djibouti, l'Ouganda commence lui aussi à être touché par la sécheresse. Dans le plus grand camp de réfugiés du monde, au Kenya, la situation est alarmante. L'afflux constant de réfugiés à Dadaab accroît la

pression sur des stocks limités d'abris, d'eau potable, de médicaments, de nourriture et d'espace. Comble de l'absurde, un camp adjacent, capable d'accueillir 40 000 personnes, reste vide. Pendant des mois, le Gouvernement kényan a refusé d'en autoriser l'ouverture, arguant du risque d'infiltration d'insurgés shebab. Plusieurs responsables gouvernementaux kényans ont récemment assuré que le camp pouvait ouvrir. Mais l'autorisation officielle n'a, à ce jour, pas été donnée.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!