Argent: Candidats de télé-réalité: un job qui rapporte
Actualisé

ArgentCandidats de télé-réalité: un job qui rapporte

Interviews, séances photos, galas: les anciens participants sont imaginatifs à l'heure de rentabiliser leur image. «Télé Loisirs» fournit des exemples révélateurs.

par
Myriam Genier
Cindy Sander parvient à gagner sa vie grâce à sa musique, trois ans après «Nouvelle Star».

Cindy Sander parvient à gagner sa vie grâce à sa musique, trois ans après «Nouvelle Star».

Dès qu'ils quittent le jeu, les candidats tentent de renflouer leurs caisses en monnayant leurs apparitions. A l'exemple de Mickael Vendetta, de «La Ferme». Entre émissions, droit à l'image et vente d'interviews, il affirme avoir gagné 580 000 francs en deux ans.

Quant à Cindy Sander, le buzz dont elle a bénéficié après son passage éclair à «Nouvelle Star», en 2008, lui a permis de toucher la bagatelle de 23 000 francs pour une séance photo avec son fils et son époux. «Son échec sur M6 nous a rapporté une centaine de milliers de francs», confie ce dernier. La chanteuse vit aujourd'hui de ses galas.

Amélie, de «Secret Story 4», a réalisé son plus gros coup en facturant une interview 34 000 francs. Giuspeppe, de «Qui veut épouser mon fils?», a réussi le même exploit pour des articles.

D'autres participants de «Secret Story 4», Benoît et Thomas, se contentent, eux, de monnayer une soirée ou une séance de dédicaces entre 900 et 1700 francs. Benoît dit néanmoins avoir réussi à gagner 6900 francs pour un «article bidon avec Benjamin,l'ex-Queer».

Les anciens candidats profitent de s'enrichir rapidement, car ils sont conscients que cela ne durera pas. «Médiatiquement, je serai fini dans un an», souligne Giuseppe.

Suivez toute l'actualité des stars sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

Ton opinion