Elections au Conseil d'Etat (3/3): Candidats sur le gril: égalité, parité et climat,
Publié

Elections au Conseil d'Etat (3/3)Candidats sur le gril: égalité, parité et climat,

Cinq candidats sont sur les rangs pour la succession de Pierre-Yves Maillard. Ils répondent à vos questions dans le dernier volet de leur portrait vidéo.

par
Yannick Weber

Après un volet «portrait» des cinq candidats et les avoir interrogés sur des thèmes liés au pouvoir d'achat, ce troisième épisode en vidéo se penche sur des questions d'actualité plus générales afin de mieux comprendre qui ils sont.

Effort pour l'environnement

Les grèves pour le climat ont attiré des milliers de Vaudois dans les rues de Lausanne. Anaïs Timofte (POP), Jean-Michel Dolivo (Ensemble à Gauche) et Rebecca Ruiz (PS) ont spontanément expliqué que manifester avait été leur dernière action concrète en faveur du climat. Axel Marion (PDC) et Pascal Dessauges (UDC) ont eux expliqué qu'ils s'efforçaient de limiter les déplacements en voiture.

Sur les cinq, trois participent de front à la politique environnementale suisse. Rebecca Ruiz a soutenu la loi sur le CO2 au Conseil national, tandis qu'Axel Marion et Jean-Michel Dolivo, députés, s'attellent à élaborer un «plan climat» pour le canton de Vaud. Selon les sondages, l'environnement est une préoccupation croissante au sein de la population.

Aucun parti écologiste n'a présenté de candidats. Les Verts soutiennent Rebecca Ruiz et les Vert'libéraux voteront pour Axel Marion. A noter que les Jeunes Verts ne suivent pas leurs aînés et ont appelé à voter pour Anaïs Timofte et Jean-Michel Dolivo.

Revoyez le premier épisode de nos vidéos:

Conseil d'Etat (1/3) - Portraits

Cinq candidats sont sur les rangs. Ils se présentent en vidéo.

Faut-il élire un homme?

Autre sujet qui occupe les esprits, l'égalité et la parité entre les femmes et les hommes. Si l'une des candidates est élue le 17 mars, elles seront cinq à siéger, contre deux hommes. Pas de quoi paniquer, pour Axel Marion. Lui et Rebecca Ruiz estiment que le sexe n'est pas un enjeu pour cette élection et que les majorités changent sans cesse. Même avis pour Anaïs Timofte et Jean-Michel Dolivo. Seul Pascal Dessauges considère que la parité doit être recherchée.

Concernant l'égalité au sens large, la politique salariale est citée comme l'axe le plus crucial pour Anaïs Timofte, Pascal Dessauges et Rebecca Ruiz. Axel Marion et Jean-Michel Dolivo se démarquent et proposent une mesure plus ciblée pour l'égalité: valoriser la formation des femmes dans les sciences pour le candidat du PDC et favoriser les structures d'accueil des enfants pour celui d'Ensemble à Gauche.

Revoyez le deuxième épisode de nos vidéos:

Conseil d'Etat (2/3) - Pouvoir d'achat

Cinq candidats sont sur les rangs. Ils se présentent en vidéo.

Ton opinion