Valais: Canton désavoué pour avoir limité le nombre de fidèles aux messes

Publié

ValaisCanton désavoué pour avoir limité le nombre de fidèles aux messes

Réduire à dix les assemblées des célébrations religieuses était une «décision arbitraire», ont estimé les juges du Tribunal cantonal, saisi du dossier.

Gerd Altmann from Pixabay

L’automne dernier, pour lutter contre la propagation du Covid-19, le Conseil d’État valaisan avait décidé que les messes et cultes ne pourraient pas accueillir plus de dix fidèles. Quelques-uns d’entre eux avaient contesté cette mesure en justice et le Tribunal cantonal vient de leur donner raison, rapporte «Le Nouvelliste». Un jugement qui, outre le fait que les frais d’avocats des recourants seront payés par le Canton, ne sera pas suivi d’effets puisque la jauge a, depuis, été augmentée à 50 personnes.

Toutefois, les considérants des juges pourraient influer sur de prochaines décisions. Ils ont en effet estimé qu’il n’y avait pas davantage de risques dans les lieux de culte que dans certains commerces non essentiels qui ne faisaient l’objet d’aucune restriction. Tout comme le Grand Conseil, qui avait débattu de cette limitation, les juges ont qualifié la décision d’arbitraire. Et si les ordonnances fédérales actuellement en vigueur ne peuvent être combattues en justice, les amendes qui en découlent pourraient l’être, indique l’avocat des recourants.

(jfz)

Ton opinion

164 commentaires