Elections fédérales: Cantons alémaniques appelés pour un 2e tour
Actualisé

Elections fédéralesCantons alémaniques appelés pour un 2e tour

Les citoyens de Soleure, Lucerne, Obwald et St-Gall sont appelés à un second tour pour l'élection au Conseil des Etats.

Outre Berne, quatre autres cantons alémaniques éliront leurs cinq sénateurs restants le 15 novembre. Si l'issue du second tour de ces élections au Conseil des Etats semble prévisible à Soleure, Lucerne et Obwald, elle devrait être bien plus serrée à St-Gall, où le sortant Paul Rechsteiner (PS) affronte le conseiller national Thomas Müller (UDC).

Avec 62'944 voix au premier tour, Paul Rechsteiner est sorti deuxième le 18 octobre dernier, loin derrière sa collègue Karin Keller-Sutter, brillamment réélue avec plus de 40'000 voix d'avance. Le socialiste a, lui, raté la majorité absolue pour environ 13'000 voix.

Le syndicaliste se trouve en ballottage favorable face à l'UDC Thomas Müller, maire de Rorschach. Ce dernier est sorti 3e du premier tour avec 50'629 voix. Les autres candidats se sont retirés.

Populaire et bénéficiaire de la prime au sortant, Paul Rechsteiner part légèrement favori face à Thomas Müller, l'électorat de droite risquant de se démobiliser après la réélection de Karin Keller-Sutter. La mobilisation de la gauche sera la clef de ce scrutin, comme il y a quatre ans, lorsque le socialiste a finalement battu Toni Brunner (UDC) après avoir été devancé au premier tour.

PDC et PLR favoris à Lucerne

Dans le canton de Lucerne, aucun candidat n'a été réélu au premier tour, pas même le sénateur démocrate-chrétien Konrad Graber, qui a raté la majorité absolue pour moins de 2000 voix. Tout semble indiquer que le sortant sera réélu et que le jeune député au Grand Conseil Damian Müller (PLR) succédera à son collègue de parti Georges Theiler qui ne se représente pas. Le PDC et le PLR font campagne ensemble, affiches communes à la clef.

Agé de 31 ans, Damian Müller a terminé deuxième du premier tour, nettement détaché devant les conseillères nationales Prisca Birrer-Heimo (PS) et Yvette Estermann (UDC) qui restent dans la course. La première a devancé la seconde de 226 voix, à plus de 17'000 voix toutefois de Damian Müller. Sauf grosse surprise, les deux sièges lucernois devraient donc rester entre les mains du PDC et du PLR.

Soleure: Zanetti (PS) proche du but

Les Soleurois éliront, eux, celui qui accompagnera le conseiller aux Etats Pirmin Bischof (PDC), réélu au premier tour. Arrivé deuxième à moins de 2000 voix de la majorité absolue, l'autre sortant, Roberto Zanetti (PS) a toutes les chances d'être réinvesti pour quatre ans.

Son avance de près de 13'000 suffrages sur le conseiller national UDC Walter Wobmann semble suffisante. Ce d'autant plus que le PLR et le PDC n'ont pas donné de recommandation de vote. Quatrième au premier tour, la libérale-radicale Marianne Meister s'est retirée de la course.

Retour en vue du PDC obwaldien

L'unique fauteuil obwaldien à la Chambre des cantons devrait, lui, revenir au démocrate-chrétien Erich Ettlin qui a manqué la majorité absolue pour moins de 800 voix. Avec 6754 suffrages, cet ancien directeur de l'administration fiscale du canton a devancé en octobre ses adversaires du PLR André Windlin et de l'UDC Adrian Halter respectivement de plus de 2400 et de plus de 2700 voix.

Erich Ettlin se trouve donc en position confortable pour redonner au PDC, principale force du canton, un siège à Berne. Son parti avait perdu en 2007 l'unique mandat dont dispose Obwald au Conseil national.

Le retard d'André Windlin sur Erich Ettlin semble trop important pour espérer succéder à son collègue de parti Hans Hess qui s'en va après 16 ans. Déjà soutenu par le PS au premier tour, il peut toutefois aussi compter sur l'appui de l'UDC - qui a retiré son candidat - au second tour pour espérer retourner la situation en sa faveur. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion