Actualisé 27.07.2011 à 14:17

Football - Super LeagueCaparros: «Je touche du bois»

Le nouvel entraîneur de Neuchâtel Xamax a dirigé ce matin son premier entraînement. Il a préféré donner ses consignes à huis-clos et s'est présenté à la presse dans la foulée.

von
Grégory Beaud/Neuchâtel

Joaquin Caparros, comment avez-vous décidé de vous engager avec Xamax?

Très rapidement. J'ai rencontré Andrei Rudakov et le propriétaire. J'ai senti l'envie de créer quelque chose. J'ai l'impression que nous avons la même vision des choses, les mêmes projets.

François Ciccolini, votre prédécesseur, n'a tenu que deux matches. Cela n'a pas pesé dans la balance?

Je touche du bois (Rires). Venir ici était un pari. Il s'agit de ma première expérience hors d'Espagne. Je suis un compétiteur né et j'ai évidemment conscience de la difficulté de la situation. Je me sens prêt à l'affronter.

Neuchâtel est dernier du classement avec 0 point. Comment allez-vous y remédier?

Il va falloir solidifier la défense et prendre moins de buts. Nous allons directement y travailler dès cet après-midi, lors du deuxième entraînement. Ensuite je vais essayer de faire venir des joueurs du championnat d'Espagne. La transition sera plus facile pour eux et ils pourront rapidement être compétitifs.

La présence de Victor Sanchez et David Navarro a-t-il confirmé votre volonté de signer?

Ce sont effectivement les deux joueurs que je connaissais déjà. La création d'un noyau espagnol n'est pas une priorité. L'important est de gagner et vite.

Vous n'avez signé que pour une année. Pourquoi ce choix?

Lors de me précédentes expériences, j'ai toujours commencé ainsi. Cela me permet de prendre la température et de découvrir l'environnement du club. Cela ne veut pas dire que je ne vais pas rester plus longtemps (Rires).

Quel style de jeu allez-vous inculquer à ce club?

Nous allons travailler dans l'urgence dans un premier temps. Lorsque les résultats vont venir, la confiance sera à nouveau de retour. Ensuite il sera temps de penser au spectacle et je suis persuadé qu'il y en aura.

Vous avez pour habitude d'intégrer massivement les jeunes joueurs. Ce sera également le cas à Neuchâtel?

J'ai déjà pris rendez-vous avec Stefano Maccopppi, le responsable de la formation, pour parler du mouvement junior. Je vais avoir un oeil sur toutes les catégories d'âge afin de faire progresser ce secteur.

En marge de l'intronisation de Joaquin Caparros, le vice-président Andrei Rudakov a tordu le cou à la rumeur qui prête à Bulat Chagaev des ingérences dans le vestiaire: «Nous avons toujours laissé travailler le staff d'avant. Mais lorsque l'on nous proposait des joueurs à recruter, il s'agissait d'éléments évoluant en deuxième division française. Où va-t-on avec ce genre de joueurs? Nous en avons déjà assez.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!