Trajectoire: Capela découvre le basket professionnel
Actualisé

TrajectoireCapela découvre le basket professionnel

Le Genevois de 18 ans va commencer sa «vraie» carrière ce soir. Avec Chalon, il dispute à Paris le Match des champions.

par
Gregory Beaud
Le jeune Romand continue de découvrir le monde du sport de très haut niveau.

Le jeune Romand continue de découvrir le monde du sport de très haut niveau.

Clint Capela effectuera ses premiers pas avec l'équipe professionnelle de Chalon, championne de France en titre. Même si, probablement, il sera cantonné à un rôle de remplaçant, Capela poursuit sa progression. Avec, dans un coin de la tête, le rêve de prendre part à la draft NBA en 2014. Du haut de ses 2 m 07, il garde pourtant les pieds sur terre et prône les vertus du travail.

– Clint Capela, votre équipe affronte Limoges, ce soir à Paris. Que représente cette rencontre?

– Il s'agit d'un duel entre le champion et le vainqueur de la Coupe. Comme Chalon a remporté les deux trophées, Limoges, finaliste de la Coupe, sera notre adversaire.

– Quelles sont vos attentes pour cette saison?

– Je suis intégré au groupe professionnel avec qui je m'entraîne. Je jouerai surtout avec les espoirs et ferai le nombre en ProA (ndlr: première division). Le but est de continuer à progresser. Avec notre coach, le temps de jeu se mérite. Je sais ce qu'il me reste à faire.

– Comment s'est passé la transition entre juniors et pros?

– J'ai été surpris en bien. Je m'attendais à une immense différence de niveau et ça n'a pas été le cas. Physiquement, je tiens le choc, même si je dois jouer pivot en raison des blessures, alors que ce n'est pas mon poste de prédilection.

– Cet été, vous avez participé à un prestigieux tournoi junior à Los Angeles. Comment cela s'est-il passé?

– Très bien. J'avais effectué trois semaines de camp à Dallas juste avant et j'étais en très bonne forme. Avec 16,5 points et 14,3 rebonds de moyenne par match, j'ai été nommé meilleur joueur du tournoi.

– Cela vous donne probablement des idées pour la suite...

– C'était très instructif de se frotter à des joueurs avec un immense potentiel comme Nerlens Noel (ndlr: une star universitaire). Un recruteur d'un club de NBA m'a donné plein de conseils. Le plus important est de continuer à apprécier les choses qui m'arrivent. Le reste viendra tout seul.

Ton opinion