Actualisé 26.11.2015 à 08:18

Composants électroniques

Carlo Gavazzi plombé par le franc fort

Le bénéfice net du fabricant zougois de composants électroniques a chuté de 22,4% à 3,8 millions de francs d'une année sur l'autre.

Carlo Gavazzi lourdement pénalisé par le franc fort.

Carlo Gavazzi lourdement pénalisé par le franc fort.

La fin du taux plancher a lourdement pénalisé le bénéfice de Carlo Gavazzi qui a perdu plus de 20%.

La raison principale de la baisse du bénéfice réside dans les différences de cours, notamment le renforcement de l'euro face au dollar, qui ont pesé pour 1,2 million sur le résultat, a indiqué jeudi le groupe. Lors de l'exercice précédent, a contrario, le fabricant avait dégagé un gain sur les cours de change de 0,4 million.

Entre avril et septembre, les entrées de commandes accusent une contraction de 7,8% à 65,1 millions ( 0,2% en monnaies locales). Le chiffre d'affaires s'est effrité plus ou moins dans les mêmes proportions, de -8,2% à 64,7 millions.

Le fabricant de techniques d'automation pour le bâtiment est néanmoins parvenu à maintenir un résultat avant intérêts et impôts (EBIT) stable, à 6,3 millions. Le résultat opérationnel brut EBITDA est néanmoins en recul de 3,7% à 7,9 millions.

Le chiffre d'affaires réalisé en Europe a légèrement augmenté ( 0,8%), en raison notamment de la bonne tenue des ventes en Italie, en Allemagne et au Royaume-Uni. Il a également progressé en Amérique du Nord, grâce à la mise en place de programmes de distribution efficaces aux Etats-Unis.

Les ventes ont en revanche plongé dans la région Asie-Pacifique (-12,6%), en raison notamment de la santé chancelante du marché chinois et un net coup de frein sur plusieurs grands projets, explique Carlo Gavazzi.

Avenir incertain

L'entreprise constate que la situation économique mondiale reste incertaine avec une reprise européenne plus lente que prévu et des perspectives assombries dans les économies émergentes. Pour l'ensemble de l'exercice, la direction maintient son ambition «d'améliorer la valeur du groupe par le biais d'une croissance équilibrée sur tous les marchés», sans pour autant articuler d'objectif chiffré.

Lors de l'exercice 2014-2015 (clos fin mars), le fabricant avait vu son bénéfice net progresser de 9,8% à 12,3 millions. Le chiffre d'affaires avait reculé de 2,3% à 137,2 millions de francs, souffrant déjà de l'abandon du taux plancher de l'euro. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!