Délinquance: Carlos de retour sur les rings en région bâloise
Actualisé

DélinquanceCarlos de retour sur les rings en région bâloise

«Carlos» se trouve à nouveau en région bâloise, comme lors de son premier programme de réinsertion. L'ancien jeune délinquant zurichois se trouvait aux Pays-Bas depuis un mois.

En raison de la publicité faite dans les médias autour de la réinsertion de «Carlos» (prénom fictif), la recherche d'un logement pour le placer s'avère difficile, précise la Justice des mineurs zurichoise. Le jeune homme de 18 ans est donc provisoirement logé chez des proches de son entraîneur de boxe thaïe, «une importante personne de confiance» pour lui.

La prise en charge de «Carlos» par l'entraîneur et son maintien dans son école de boxe thaïe avaient pourtant été qualifiés d'«erreur» en automne dernier dans le rapport présenté en automne par la Justice des mineurs en présence du ministre zurichois de la justice Martin Graf. Le sportif en question a en effet été condamné il y a quelques années dans le cadre d'une bagarre.

Boxe thaïe, stages et scolarité

«Carlos» est autorisé à faire du sport et à suivre des entraînements de boxe thaïe, comme lors de son premier programme de réinsertion, ajoute la Justice des mineurs. Son activité principale consiste à rattraper sa scolarité à travers des cours intensifs. Il accomplira en outre des stages dans un avenir proche, affirment les autorités.

Le nouveau programme de réinsertion est mis en oeuvre par l'institution spécialisée RiesenOggenfuss, mandatée par la Justice des mineurs qui «accompagne le processus de près». Il suit son cours en accord avec le ministre zurichois de la justice Martin Graf.

Enfermé de septembre à février

En septembre dernier, les autorités zurichoises avaient retiré «Carlos» de son programme de réinsertion suivi à Reinach (BL), en raison du tollé médiatique suscité par ses coûts élevés. Elles l'avaient alors replacé en milieu fermé, alors même que le jeune homme condamné comme mineur avait déjà purgé sa peine.

En février, le Tribunal fédéral a ordonné la libération de «Carlos» ou son placement en milieu ouvert. La Justice des mineurs avait alors choisi de le placer aux Pays-Bas. (ats)

Ton opinion