Rallye-raid: Carlos Sainz en patron, Mike Horn pour le plaisir
Actualisé

Rallye-raidCarlos Sainz en patron, Mike Horn pour le plaisir

L'Espagnol a creusé l'écart en catégorie autos. L'aventurier a signé le meilleur temps des SSV.

par
Sport-Center
Carlos Sainz était intouchable ce jeudi.

Carlos Sainz était intouchable ce jeudi.

Keystone

A la veille de la première étape de vérité du Dakar 2020 – 478 km de hors-piste 100% sable, entre Ha'il et Riyadh, où la seule journée de repos est programmée samedi -, l'Espagnol Carlos Sainz (Mini), leader du classement général dans la catégorie auto, s'est affirmé un peu plus comme étant le patron du peloton.

A Ha'il, il bat le tenant du titre Nasser Al-Attiyah (Toyota) de 2'56'' et son collègue de marque chez Mini, le Français de Montana Stéphane Peterhansel, d'un peu plus de 6 minutes. Les trois hommes occupent les mêmes positions au classement général, dans une «fourchette» de 17'53''.

Le Lausannois Alexandre Pesci (Rebellion) a remporté son... cinquième succès personnel, lui qui avouait avant le départ: «Chaque étape terminée sera une victoire pour nous!» Passionné de sport automobile et propriétaire du principal team concurrent de Toyota en championnat du monde d'endurance, Pesci pointe, avant l'étape clé de ce vendredi, au 50e rang du classement général.

SSV: Horn gagne... pour le plaisir

Contraints à l'abandon après la casse du moteur de leur buggy lors de la troisième étape, le Français Cyril Despres et l'aventurier vaudois Mike Horn se sont offerts une journée de repos, avant de reprendre la piste ce jeudi pour le plaisir, en «Dakar Experience» (les concurrents qui ont dû renoncer peuvent poursuivre le parcours dans les conditions de la course, ils sont chronométrés, mais ne figurent bien sûr plus dans les classements).

Une opération parfaitement réussie puisque Despres-Horn signent le meilleur chrono du jour! Excellente journée aussi pour le Genevois Vincent Gonzalez: 16e de l'étape, le «rookie» de 60 ans entre dans le top 20 d'une catégorie en plein développement.

Sam Sunderland éliminé

Sur deux roues, la caravane a encore perdu l'un de ses hommes forts: le Britannique Sam Sunderland (KTM), vainqueur de la course en 2017, a été victime d'une grosse chute au km 187 et souffre des lombaires et de l'épaule gauche.

La victoire est revenue à l'Australien Toby Price (KTM), le tenant du titre, qui revient du même coup à 9'06'' de l'Américain Ricky Brabec (Honda) en tête d'un classement général où les huit premiers se tiennent en moins de 35 minutes.

Le Lausannois Nicolas Brabeck-Letmathe (KTM), qui avait essayé de se ménager le plus possible la veille en regard des difficultés à venir, a perdu près de deux heures: «Une erreur de navigation, qui m'a coûté un détour de plus de 20 kilomètres», a expliqué le Lausannois, la ligne d'arrivée franchie.

J.-C. S.

Ton opinion