Canada: Carnaval dans l'isoloir contre le port du niqab

Publié

CanadaCarnaval dans l'isoloir contre le port du niqab

Voter le visage dissimulé par un voile intégral, c'est permis au Canada. Certains électeurs en profitent pour pousser le bouchon.

par
arg
Les électeurs ont pu glisser leur bulletin dans l'urne sous les déguisement les plus loufoques.

Les électeurs ont pu glisser leur bulletin dans l'urne sous les déguisement les plus loufoques.

Une homme à tête de cheval, une citoyenne coiffée d'un sac de patates, des fantômes, des clowns et quelques super-héros... c'est à un étrange défilé qu'assistent les préposés au vote anticipé à travers le pays. De nombreux Canadiens ont ainsi choisi de protester contre une décision de justice qui autorise les citoyennes à remplir leur devoir électoral en niqab.

«Vive la démocratie», lance ironiquement Chantal. Cette habitante de Repentigny, près de Montréal, est venue dans une bourqa – un souvenir qu'elle a ramené de vacances en Tunisie, raconte le «Journal du Québec». La cheffe de l'Association musulmane québécoise ne se formalise pas trop: «Si les gens veulent avoir l'air ridicule, c'est leur droit.»

Au cœur de la campagne

Le port du voile intégral soulève une vaste polémique au Canada, depuis qu'une femme a obtenu de prêter serment lors de sa naturalisation sans ôter le hijab qui lui cache le visage. Sa bataille judiciaire a fait les gros titres, et le thème s'est installé au cœur de la campagne en vue des législatives du 19 octobre. Le conservateur Stephen Harper, Premier ministre sortant, n'a pas ménagé les condamnations de ce symbole «profondément antifemmes». Une stratégie payante: son parti remonte dans les sondages.

Ton opinion