Actualisé 01.06.2015 à 11:38

IndustrieCarnets de commandes en progression

L'indice suisse des directeurs d'achats a progressé de 1,5 point à 49,4 en mai. Les carnets de commande ont notamment enregistré une solide progression.

Depuis l'abandon du taux plancher en janvier, les carnets de commandes dans l'industrie suisse ont enregistré pour la première fois une solide progression. L'indice suisse des directeurs d'achats (PMI) a quant à lui progressé de 1,5 point à 49,4 en mai. «La dynamique ne s'est que marginalement ralentie dans l'industrie», indiquent lundi Credit Suisse et l'association pour l'achat procure.ch dans leur enquête mensuelle.

Les carnets de commandes ont enregistré une solide progression, le sous-indice correspondant ayant regagné la zone de croissance à 51,4 points, contre 46,7 points le mois précédent. C'est une première depuis l'abandon du taux plancher entre le franc et l'euro en janvier par la Banque nationale suisse (BNS).

«Les achats ont de nouveau augmenté (à 52,5 contre 51,7 points le mois précédent) et la réduction des stocks de matières premières (à 49,6 contre 41,9 points) s'est quasiment interrompue. Simultanément, le rallongement des délais de livraison (à 53,3 contre 53,4 points) signale un taux d'utilisation des capacités satisfaisant», selon procure.ch et Credit Suisse.

Mais la morosité reste toutefois de mise en matière d'emploi, domaine dans lequel «la situation s'est encore assombrie» par rapport au mois précédent, selon l'enquête. L'indicateur a poursuivi son déclin pour s'établir à 40,7 points, s'affichant à son niveau le plus bas depuis la crise financière en 2009.

Mesures contre le franc

L'enquête mensuelle a également démontré que les entreprises ont pris des mesures pour contrer l'appréciation du franc. Quasiment 40% des sociétés interrogées se sont en partie couvertes contre les variations de change. Seule une minorité (32%) s'attend à une dépréciation du franc suisse à court terme.

Plus de 70% des entreprises ont pris des mesures pour atténuer l'appréciation du franc, notamment des réductions d'effectifs ou du temps de travail. Deux tiers des sociétés ont également renforcé leurs achats en devises, notamment en euros et en dollars. Plus de deux tiers des entreprises ont affirmé avoir acquitté les factures de fournisseurs suisses en euros.

Depuis l'abandon le 15 janvier dernier par la BNS du taux plancher de 1,20 franc pour un euro, l'indice PMI évolue autour des 48 points. L'indicateur avait stagné en avril à 47,9 points. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!