Actualisé 12.10.2008 à 19:20

DORIGNY

Carte pour la cafét': la grogne grandit

«Monsieur Dépraz, je m'oppose à la discrimination due au nouveau système de paiement.» Cette déclaration, inscrite sur une fausse carte d'étudiant au nom du vice-doyen de l'UNIL, près de 2000 personnes l'ont signée en une semaine.

«La voie diplomatique ne fonctionnant pas, nous avons voulu montrer que les étudiants nous suivaient», souligne Benoît Gaillard, coprésident de la Fédération des associations d'étudiants. Les pétitionnaires réclament le droit de payer en liquide à la cafétéria leurs plats au prix étudiant, et non uniquement avec la carte d'étudiant munie d'une puce.

«Cette méthode permet de diminuer de moitié l'attente aux caisses», rétorque le doyen. Après qu'un député a interpellé le Conseil d'Etat sur la question, on saisira aussi ce dernier de la question.

(cpa)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!