07.09.2017 à 20:49

FootballCarton rouge au LS pour avoir aligné Taiwo trop tôt

L'international nigérian n'avait pas encore de permis de travail quand il a joué avec le club vaudois. Son président a été condamné.

de
Christian Humbert
Limpatience dAlain Joseph (g) pour faire jouer Taye Taiwo (en bleu) a été sanctionnée.

Limpatience dAlain Joseph (g) pour faire jouer Taye Taiwo (en bleu) a été sanctionnée.

Keystone

Alain Joseph, président du Lausanne-Sport (LS), vient d'être condamné à 40 jours-amende à 1500 fr. avec sursis et à une amende ferme de 12 000 fr. Sa faute: avoir salarié et fait jouer l'international nigérian Taye Taiwo alors que le latéral gauche n'avait pas reçu d'autorisation de travailler. Il a été dénoncé en mai 2017 en sa qualité de président-administrateur du club.

Du 5 février au 3 mars dernier, note le procureur Laurent Contat, l'ex de l'Olympique Marseille, du Milan AC et du Queens Park Rangers, à Londres, a disputé quatre matches sans papiers. Alain Joseph a «sciemment violé la loi. Or, celle-ci prime la loi sportive.»

Le président du LS s'en est pris au système. Il a expliqué que, à l'inverse du temps pris par l'administration vaudoise pour délivrer les autorisations, les délais de la Fédération internationale de football (FIFA) pour les transferts sont très courts. Une fois celui-ci enregistré, le joueur peut fouler la pelouse avec son nouveau club. Or, même s'il est arrivé libre de tout contrat à Lausanne, Taye Taiwo coûtait sans doute cher au club, lui qui a touché un salaire de 4 millions d'euros en 2012. Avec un tel investissement, la tentation était grande de profiter immédiatement des qualités de cet ancien champion de France.

Toutefois, Alain Joseph ne pouvait ignorer la loi: il avait en effet déjà été condamné pour des faits similaires. Tout comme l'ancien président du club du Mont (VD), confronté aux mêmes difficultés à obtenir des permis de travail dans les délais.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!