US Open: Casper Ruud, qualifié pour la finale, peut rêver à la place de No 1 mondial

Publié

US OpenCasper Ruud, qualifié pour la finale, peut rêver à la place de No 1 mondial

Le Norvégien, qui a battu Karen Khachanov en quatre sets, disputera sa deuxième finale en Grand Chelem dimanche, face à Carlos Alcaraz.

par
Simon Meier
(New York)
Casper Ruud peut exulter. À 23 ans, le Norvégien disputera à New York sa deuxième finale en Grand Chelem. Avec l’espoir de soulever son premier trophée.

Casper Ruud peut exulter. À 23 ans, le Norvégien disputera à New York sa deuxième finale en Grand Chelem. Avec l’espoir de soulever son premier trophée.

Getty Images via AFP

Casper Ruud est plus que jamais dans la course pour devenir le nouveau No 1 mondial - et remporter le premier titre de sa carrière en Grand Chelem. Le Norvégien de 23 ans, qui a dominé en quatre sets (7-6 (5), 6-2, 5-7 6-2) le Russe Karen Khachanov (ATP 31), vendredi en demi-finale de l’US Open, jouera dimanche sa deuxième finale majeure, après celle perdue ce printemps à Roland-Garros contre Rafael Nadal. Il accédera au trône du tennis mondial s’il bat le prodige espagnol Carlos Alcaraz dimanche.

Pour s’offrir cette possibilité, Ruud devait d’abord disposer de Khachanov, l’une des surprises de la quinzaine new-yorkaise - il n’avait jamais dépassé le 3e tour en six apparitions à Flushing Meadows jusqu’ici. D’ailleurs le Russe de 26 ans, qui avait dû jusqu’ici se contenter de deux quarts de finale en Grand Chelem (Roland 2019 et Wimbledon 2021), a manqué d’oxygène à pareille altitude. S’il a pu faire illusion au cours d’un premier set crispé et décousu (quatre breaks), c’est parce que Ruud a lui aussi eu du mal à se mettre dans la partie. Rien de tel, dans ces cas-là, que de remporter une balle de set – sa troisième durant le tie-break – , au terme d’un échange de 55 coups!

Allégé par le gain de cette manche initiale, Ruud s’est très vite détaché lors du deuxième acte, face à un Khachanov alors frustré de passer à côté de l’événement. Mais ce dernier s’est accroché et, alors que la bataille de services semblait nous emmener vers un nouveau jeu décisif, c’est le bras du Viking qui a soudain tremblé au moment de porter le coup de hache final. Mené 6-5, il a commis trois erreurs directes pour accorder un sursis à son adversaire.

Un double rêve

Celui-ci n’en a pas profité bien longtemps. Ruud, bien remis de son absence et décidément plus solide, s’est emparé de l’engagement du Russe au troisième jeu de la dernière manche, grâce à un splendide coup droit gagnant long de ligne, décoché en bout de course. L’un des plus beaux points du match, que Khachanov n’a pas digéré. À nouveau breaké sur son jeu de service suivant, le Moscovite saura se consoler au terme de la plus belle quinzaine de sa carrière. Quant au Norvégien, il s’avancera vers la finale de dimanche avec un double rêve en tête: soulever un trophée et coiffer une couronne.

Ton opinion

0 commentaires