Casse de l'UBS: acquittement définitif
Actualisé

Casse de l'UBS: acquittement définitif

Le parquet général de la cour d'appel de Paris s'est désisté en mai dernier de son appel contre l'acquittement en 2004 de quatre membres présumés du gang de la «Brise de Mer», soupçonnés d'avoir dévalisé l'équivalent de 20 millions d'euros à l'Union de banques suisses (UBS) à Genève en mars 1990, a-t-on appris vendredi de sources judiciaires.

Ce désistement du 31 mai dernier rend l'arrêt de la Cour d'assises, et donc l'acquittement, définitif, a-t-on précisé de mêmes sources.

Le parquet général avait fait appel de cette décision de la cour d'assises de Paris qui, le 12 juin 2004, avait acquitté Jacques et Joël Patacchini, André Benedetti et Alexandre Chevrière de ce vol à main armée effectué par un commando de cinq hommes non identifiés.

Les auteurs de ce qui fut appelé le «casse du siècle» avaient emporté quelque 220 kilos de billets en devises étrangères. Un butin jamais retrouvé.

Sans témoins, l'un d'eux étant victime d'une crise cardiaque la veille du procès et sans preuves formelles, l'accusation avait peiné à convaincre de la culpabilité des quatre hommes, qui ont eu beau jeu de clamer leur innocence, requérant cependant contre eux 10 ans de réclusion criminelle.

Le cas de Richard Casanova, soupçonné d'être le cinquième homme du commando et en fuite au moment du procès, avait été disjoint. Un an plus tard la cour d'assises de Paris le condamnait par défaut à 12 ans de réclusion criminelle. Arrêté en mars 2006 en Corse, il a été remis en liberté en novembre de la même année. Aucune date n'a encore été fixée pour son nouveau procès.

Le désistement du parquet général contre l'acquittement ouvre droit à une indemnisation pour détention abusive aux quatre hommes qui ont effectué chacun près de deux ans de détention provisoire. (ap)

Ton opinion