Attentats de Paris: Cazeneuve: «Aucun sanctuaire pour les terroristes»
Actualisé

Attentats de ParisCazeneuve: «Aucun sanctuaire pour les terroristes»

Bernard Cazeneuve s'est déplacé samedi à Lunel, une commune dans laquelle une opération antijihadiste s'est déroulée, apprend-on dans les médias.

Bernard Cazeneuve est intervenu à Lunel, la commune dans laquelle une opération antijihadiste s'est déroulée.

Bernard Cazeneuve est intervenu à Lunel, la commune dans laquelle une opération antijihadiste s'est déroulée.

La France ne tolèrera sur son territoire «aucun sanctuaire pour les terroristes», a déclaré samedi le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, un mois jour pour jour après l'attaque du journal satirique Charlie Hebdo, premier des attentats de Paris.

«Je veux dire avec la plus grande fermeté qu'aussi longtemps que ce gouvernement agira, il n'y aura aucun sanctuaire pour les terroristes en France», a martelé M. Cazeneuve, lors d'un déplacement à Lunel, dans le sud du pays.

Cette commune de 26'000 habitants, proche de Montpellier, a été le théâtre le 27 janvier d'une opération antijihadiste, après avoir enregistré depuis 2013 le départ d'une vingtaine de ses jeunes pour la Syrie, ou six d'entre eux ont trouvé la mort depuis octobre.

«Tragédie»

«Cette ville de Lunel est confrontée à une tragédie. Des jeunes qui ont grandi ici, et qui partent animés par un leurre, la violence», a souligné M. Cazeneuve en réaffirmant «la très grande fermeté du gouvernement et sa volonté de combattre le terrorisme».

Le gouvernement français a dévoilé depuis les attentats de Paris, qui ont fait 17 morts du 7 au 9 janvier, une série de mesures antiterroristes, prévoyant notamment de renforcer les services du renseignement intérieur.

Selon le gouvernement, la France est confrontée à un «défi redoutable» avec «près de 3'000 personnes à surveiller dans le pays» pour leurs liens avec des jihadistes ou «des filières terroristes en Syrie et en Irak». (afp)

Ton opinion