Actualisé 21.09.2017 à 22:59

Super League«CC» attaque Rolf Fringer: «Cela m'a fait du bien»

Le président du FC Sion a pété un plomb, jeudi soir après le succès des siens à Lugano. Il s'en est pris physiquement à un consultant de Teleclub au bord de la pelouse.

Il ne fait pas bon d'attaquer Christian Constantin par voie de presse. Ancien sélectionneur de l'équipe de Suisse, Rolf Fringer en a fait l'expérience jeudi soir à Lugano.

Consultant pour Teleclub, l'Autrichien a été pris à partie par le président du FC Sion quelques instants après le succès 2-1 du club sédunois. «Je l'ai empoigné. Je lui ai mis un coup de pied dans le cul, reconnaît Christian Constantin au micro de Teleclub. Cela m'a fait du bien. Ce ne sont pas des manières présidentielles, mais lorsqu'on est agressé on doit se défendre. Etre poli et bien parler sont, en revanche, des manières présidentielles.»

Le courroux présidentiel est venu d'une interview retranscrite mercredi par Bluewin où Rolf Fringer fustige la politique conduite par Christian Constantin. «Ça fait longtemps que je suis dans le monde du football et on entend toujours que CC est une bonne chose pour la Ligue, c'est un bon client pour la presse de boulevard, mais maintenant je dois dire que tout ça devient ridicule, explique-t-il. Saison après saison c'est la même chose. Toute l'attention est focalisée sur lui et à la fin c'est de toute façon ces pauvres entraîneurs qui trinquent.»

Il y a deux ans, Rolf Fringer, alors directeur sportif du FC Lucerne, avait tenu des propos très durs à l'encontre de Christian Constantin qui était déjà intéressé par la venue de Marco Schneuwly, une venue concrétisée en juin dernier. «Ce que M. Constantin a fait ne se fait tout simplement pas. Quand on s'intéresse à un joueur, on s'adresse d'abord à son club. Il y a des règles à respecter lorsqu'un joueur est sous contrat...», avait lâché Rolf Fringer. Le coup de sang de Christian Constantin n'est pas venu de nulle part. (20 minutes/ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!