Psilocybine - Ce champignon magique fait pousser les neurones
Publié

SciencesCe champignon magique fait pousser les neurones

En étudiant la psilocybine, des chercheurs de l’Université de Yale ont fait une découverte encourageante dans le traitement des troubles dépressifs sévères.

C’est une avancée pleine d’espoir dans le traitement des troubles dépressifs majeurs. Dans le cadre d’une étude, des chercheurs de Yale se sont intéressés de près à la psilocybine, une substance présente dans certains champignons hallucinogènes. On sait depuis longtemps que les drogues psychédéliques, qui produisent un état de conscience altéré, peuvent s’avérer efficaces contre les troubles comme la dépression, les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) et la toxicomanie.

Il a été démontré en 2016 que la psilocybine a un effet bénéfique s’étendant sur plusieurs mois sur les symptômes de dépression. Et en 2019, la Food and Drugs Administration (FDA) a élevé la psilocybine au rang de «thérapie révolutionnaire» contre les troubles dépressifs majeurs et a lancé des essais cliniques plus poussés. Lors de leur étude menée sur des souris, les chercheurs de l’Université de Yale ont constaté qu’une seule dose de cette substance pouvait provoquer une augmentation des connexions neuronales, rapporte la revue «Neuron».

La prudence est de mise

Les scientifiques ont focalisé leur travail sur les épines dendritiques, de minuscules protubérances servant de zone de contact entre les neurones. Au microscope, les chercheurs ont analysé les épines dendritiques des souris pendant plusieurs jours, explique Futura Sciences. Ils ont constaté que dans les 24 heures qui ont suivi l’administration d’une dose de psilocybine, ces fameuses épines se développaient: «Nous avons non seulement vu une augmentation de 10% du nombre de connexions neuronales, mais elles étaient également en moyenne environ 10% plus grandes, donc les connexions étaient également plus fortes», indique Alex Kwan, professeur de psychiatrie et de neurosciences, qui a dirigé cette étude.

Il est cependant encore trop tôt pour savoir si ces résultats pourront servir à l’être humain.

Aide et conseil en cas d'addiction

Toute personne pensant avoir des problèmes d'addictions ou souhaitant simplement s'informer peut contacter Addiction Suisse:

- par téléphone: 0800 105 105 (gratuit). Du lundi au vendredi de 9h à 12h.

- par internet: Safezone (réponse dans les trois jours ouvrables).

- par courriel: prevention@addictionsuisse.ch (réponse dans les trois jours ouvrables).

- par courrier postal: Addiction Suisse, secteur prévention, CP 870, 1001 Lausanne.

(joc)

Ton opinion