Football: Ce FC Sion-là a encore trop de limites

Publié

FootballCe FC Sion-là a encore trop de limites

À Savièse, le club valaisan, peinant à trouver des solutions offensives, a été battu par Dynamo Kiev (0-1). Loris Benito en partance pour Young Boys.

par
Nicolas Jacquier
(Savièse)
Le FC Sion a été blanchi par le Dynamo Kiev (0-1) à Savièse.

Le FC Sion a été blanchi par le Dynamo Kiev (0-1) à Savièse.

NJR

Alors que les images du Dynamo Kiev à Savièse étaient diffusées en direct en Ukraine, le public du bucolique stade St-Germain a pu assister à un changement d’ère entre les poteaux du FC Sion. Au coup d’envoi, Heinz Lindner (ex-Bâle), dont le transfert avait été officialisé en début de semaine, a investi sa nouvelle cage pour y remplacer Kevin Fickentscher, capitaine détrôné, relégué sur le banc.

Avec l’international autrichien, le club valaisan s’est peut-être offert le meilleur gardien de Super League pour blinder son coffre-fort mais il est toujours loin de posséder une défense qui donne toutes les garanties de sécurité. Une défense désormais privée de Loris Benito, lequel a exprimé sa volonté de rejoindre Young Boys pour y regagner un statut d’international dans l’optique du Mondial au Qatar avec plus de chances qu’en restant à la Porte d’Octodure… Le club bernois a formulé une première offre, repoussée par Christian Constantin, avant de revenir à la charge avec une proposition financière que le boss de Tourbillon ne devrait cette fois pas refuser. Le deal pourrait même être conclu ce week-end déjà, avant l’arrivée d’un nouveau patron de la défense valaisanne, sur le point de déposer ses valises à Tourbillon en début de semaine.

Manque de solutions offensives

Puisque l’on parle de Lindner, celui-ci devait signer sa première parade sous ses nouvelles couleurs après quelques minutes déjà. Auteur d’un nouveau sauvetage sur l’action ayant entraîné l’ouverture du score, il ne pouvait cependant rien sur la reprise de Vanat. Hormis une frappe contrée de Stojilkovic et quelques mouvements sur le flanc droit, Sion n’allait pas montrer grand-chose en première période. À considérer la séduisante jouerie ukrainienne et sachant l’intérêt que Christian Constantin avait porté à Mircea Lucescu durant l’été 2020, on en est venu à se demander à quoi correspondrait aujourd’hui un FC Sion estampillé Lucescu par rapport à celui de Tramezzani?

Alors que le technicien roumain se décidait à multiplier les changements en seconde période, son hôte allait enfin se montrer plus entreprenant, jusqu’à parfois offrir quelques actions intéressantes. Faute de solutions offensives, tout cela devait malgré tout rester encore assez limité.

Avant la reprise du championnat qui le verra affronter Lugano le 17 juillet, Sion disputera un ultime match de préparation le samedi 9 juillet contre Strasbourg à Divonne (coup d’envoi à 17h30). L’ennui, c’est qu’il reste toujours beaucoup de choses à préparer. Et que le temps commence à presser.

Sion - Dynamo Kiev 0-1 (0-1)

Ton opinion

10 commentaires