Maître Gims: Ce n'est pas à cause du jet qu'il ne va pas au festival
Actualisé

Maître GimsCe n'est pas à cause du jet qu'il ne va pas au festival

L'artiste a démenti les propos des organisateurs d'un festival. Ces derniers avaient prétendu devoir annuler sa venue à cause des frais pour un jet privé.

par
and
Maître Gims s'est expliqué à la télé concernant une polémique autour d'un jet privé pour un festival.

Maître Gims s'est expliqué à la télé concernant une polémique autour d'un jet privé pour un festival.

DR

«Je devais aller faire un festival, et il n'y avait pas que celui-là d'ailleurs. C'était une option», a expliqué Maître Gims sur le plateau de «Touche pas à mon poste», mercredi 26 avril 2017. Le chanteur congolais réagissait à une annonce des organisateurs du festival des Prés Saint-Jean à Alès (F) dans «Midi Libre». Ceux-ci avaient déclaré qu'ils devaient annuler leur tête d'affiche, Maître Gims, parce qu'ils ne pouvaient pas supporter les coûts d'un déplacement en jet privé de la star.

L'artiste de 30 ans a démenti cette version de l'histoire: «Il n'y avait rien de validé, tamponné, signé. C'était une option qui au final n'a pas été maintenue. Il n'y avait pas d'engagement ni de contrat». L'interprète de «Tout donner» a ainsi assuré qu'il n'était pas question d'assurer le show le 9 juillet 2017, contrairement à ce qu'avait prétendu l'association Raia, organisatrice de l'événement qui promeut la culture dans les quartiers populaires.

Le chroniqueur de «TPMP», Gilles Verdez, a ensuite renchéri: «Le problème, c'est que l'organisateur s'est lancé dans une campagne de promotion et a commencé à vendre des billets.» Selon ses informations, l'équipe du festival se serait même dite prête à affréter un jet privé pour l'artiste. Ce n'est pourtant pas ce qu'elle a raconté au journal. Elle a proposé de loger le chanteur dans un cinq-étoiles, mais a renoncé à dépenser davantage pour sa venue, faute de moyens.

Maître Gims n'a pas apprécié que le débat soit ainsi dirigé sur une problématique de transport quand, assure-t-il, aucun contrat n'avait été signé.

L'association, pour sa part, va rembourser les clients mécontents qui avaient déjà acquis un billet pour l'événement.

Ton opinion