Déraillement près de Paris: «Ce n'est pas un problème humain»

Actualisé

Déraillement près de Paris«Ce n'est pas un problème humain»

Le ministre français des Transports s'est exprimé samedi sur RTL à propos de la catastrophe ferroviaire de Brétigny qui a fait six morts. Le bilan ne devrait normalement pas s'alourdir.

Le bilan de la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge, qui a fait six morts vendredi, ne devrait pas s'alourdir, a affirmé samedi matin la mairie de cette commune de l'Essonne.

«A priori, il n'y a plus de victimes recherchées», a ajouté la préfecture.

Ce qui signifie qu'il ne devrait pas y avoir à craindre de nouveaux décès, a déclaré Jean-Jacques Lejeune, directeur de cabinet du maire.

Selon la préfecture de l'Essonne, six personnes ont été tuées dans le déraillement du Paris-Limoges. Neuf blessés se trouvent en état «d'urgence absolue» et il y a «70 urgences relatives». Les secours ont pris en charge 227 personnes.

Les autorités attendent désormais l'arrivée d'une grue, partie du Nord-Pas-de-Calais pour relever les wagons qui sont couchés. Elle devrait «être sur site en fin de matinée» selon la préfecture, et «opérationnelle» vers 14 heures selon la mairie.

Réflexes extraordinaires

Quant à l'origine du drame, elle n'est pas due «à un problème humain», a affirmé samedi le ministre français des Transports Frédéric Cuvillier sur RTL.

«Heureusement, le conducteur de la locomotive a eu des réflexes absolument extraordinaires en déclenchant l'alerte immédiatement, ce qui a évité la collision avec un train qui venait dans le sens inverse et qui aurait, à quelques secondes (près), percuté les voitures qui déraillaient. Donc ce n'est pas un problème humain», a-t-il déclaré.

Il a précisé qu'en revanche les enquêteurs devaient vérifier «soit le matériel roulant, soit les infrastructures et précisément la zone de l'aiguillage».

Pas de trains à Paris-Austerlitz

Conséquence de l'accident, aucun train ne circule ni au départ ni à l'arrivée de la gare de Paris-Austerlitz, a annoncé samedi matin la SNCF, qui n'était pas en mesure de préciser quand le trafic reprendrait.

Depuis vendredi soir, les liaisons avec Orléans, Limoges et Toulouse sont interrompues. La SNCF recommande aux voyageurs de reporter leurs déplacements. Ce samedi est un jour de grand départ en vacances. (ats)

Ton opinion