Actualisé 29.04.2020 à 05:22

#NOUSSOMMESLEFUTUR

«Ce n'est plus une question de perfection»

Le home office soulage un peu l'environnement et peut relancer la motivation au travail. Mais il a aussi ses inconvénients. Voici quelques conseils pour travailler depuis la maison.

de
sts
Outre un environnement de travail adapté, le home office exige avant tout de l'autodiscipline. Mais en temps de crise, il est également important de réduire les attentes vis-à-vis de vous-même et des autres.

Outre un environnement de travail adapté, le home office exige avant tout de l'autodiscipline. Mais en temps de crise, il est également important de réduire les attentes vis-à-vis de vous-même et des autres.

Pexels

Depuis que la Suisse est en semi-confinement, des centaines de milliers de travailleurs n'ont plus à parcourir des millions de kilomètres journaliers en transports publics ou en voiture. Cela a un impact positif sur l'environnement: la consommation d'énergie est réduite et les émissions de CO2 sont nettement plus faibles. Un plus grand nombre d'employés de bureau pourraient travailler depuis la maison au moins un jour par semaine, même après la crise du coronavirus. Les travaux qui nécessitent que quelques interactions personnelles avec les collègues et les tâches qui demandent une concentration maximale, peuvent souvent être accomplis de manière plus efficace en home office. Entre 2001 et 2018, selon l'Office fédéral de la statistique, le nombre de personnes travaillant à domicile au moins occasionnellement, a plus que quadruplé, passant de 250'000 à plus d'1 million de travailleurs salariés et indépendants.

La possibilité de travailler à domicile permet non seulement la réduction des émissions CO2 et de faire des économies d'énergie dans toute la Suisse, mais aussi l'accroissement de la satisfaction au travail et des collaborateurs plus motivés. L'autonomie est importante dans la culture occidentale. Il peut être motivant d'être autorisé à travailler à la maison, avec des temps de travail et de pause librement choisis. Les environnements de travail actuel dans des open space, par groupes de bureaux et en contact permanent avec des collègues ne sont pas appropriés pour tous les collaborateurs. Être autorisé à choisir un lieu de travail adapté peut être perçu comme un signe d'appréciation de l'employeur et par conséquent propice à la motivation. En outre, les employés sont moins dérangés par les discussions ou les conversations téléphoniques bruyantes des collègues de bureau, aucun code vestimentaire n'est requis et il n'y a pas le stress, souvent ressenti, de se rendre au travail.

Définir clairement la limite entre les espaces de travail et de vie

De quoi faut-il tenir compte pour travailler d'une manière qui satisfasse toutes les parties à la maison? La première chose à faire est de créer un endroit calme où il est possible de se concentrer. Si une pièce séparée n'est pas disponible, un coin travail peut être aménagé dans le salon par exemple. L'infrastructure virtuelle doit être également appropriée: la connexion Internet est-elle fiable? Tous les programmes importants sont-ils stockés sur votre ordinateur portable ou votre ordinateur personnel ? Est-il possible d'accéder à tous les réseaux et espaces de stockage hors du bureau ou des étapes d'authentification supplémentaires sont-elles nécessaires? Quelle doit être la vitesse de transmission pour que vous puissiez télécharger ou envoyer des fichiers volumineux?

En plus d'un environnement de travail approprié, l'autodiscipline est exigée en home office. Il faut être capable de se motiver. Il est conseillé d'établir un planning le matin et de déterminer exactement les points en suspens à traiter. De nombreux télétravailleurs qui réussissent suivent une routine similaire à la maison qu'au bureau. Les distractions doivent par conséquent être évitées. Des heures de travail et de pauses fixes peuvent aider à cela; après deux heures de concentration ou la réalisation d'une tâche délicate, il est conseillé de faire une pause: en allant chercher une collation à la cuisine, en regardant une courte vidéo sur YouTube ou en fumant une cigarette par exemple. Les activités comme la lessive ou le traitement du courrier personnel devraient être réalisées soit avant de commencer à travailler, pendant les pauses déjeuner ou après le travail seulement. Si la discipline, la responsabilité individuelle, la capacité d'organisation et la motivation posent problèmes et que vous êtes facilement distrait en home office, vous devriez être honnête avec vous-même et travailler davantage au bureau après la fin de la crise.

Des attentes en matière de performances moins élevées en temps de crise

Des experts en psychologie du travail et en organisation de la Haute école de psychologie appliquée du Nord-Ouest de la Suisse (FHNW) soulignent dans un blog l'importance de la patience et de la compréhension mutuelle en temps de crise: «La situation actuelle est préoccupante pour nous tous et difficile à évaluer.» Il est donc important de réduire les attentes en matière de performances pour soi-même et pour les autres et entrer consciemment dans un mode d'apprentissage. «Il est irréaliste de s'attendre à la même performance ou à la sérénité habituelle dans la situation actuelle.» Les experts en psychologie du travail et en organisation recommandent donc de passer à la vitesse inférieure et donc de prioriser davantage.

Les supérieurs hiérarchiques doivent avoir une relation de confiance avec les employés afin de pouvoir les diriger sans supervision sur place. Il faut définir au sein de l'équipe comment communiquer avec les collègues travaillant hors du bureau: doivent-ils être disponibles à tout moment? Est-ce que les téléphones portables professionnels et les apps de communication peuvent être mises temporairement sous silence pour se concentrer? Les questions de sécurité des données doivent également être abordées. Les experts du travail de la FHNW conseillent aux dirigeants de faire un pacte de confiance: «Comprenez et faites comprendre à vos employés qu'il ne s'agit pas de perfection, mais de faire ce qui est nécessaire avec les ressources qui sont là».

#NOUSSOMMESLEFUTUR

#NOUSSOMMESLEFUTUR est une campagne nationale soutenue par SuisseEnergie et des entreprises de renom. Son objectif est d'encourager la population suisse à économiser de l'énergie dans la vie quotidienne et à s'intéresser activement aux thématiques énergétiques ainsi qu'à la protection du climat. En tant que partenaire média, 20 minutes soutient la campagne #NOUSSOMMESLEFUTUR avec des articles de fond, des reportages et des quiz.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!