Une minus étonnante: Ce petit quadricycle fait bouger les grandes villes

Actualisé

Une minus étonnanteCe petit quadricycle fait bouger les grandes villes

Elle est ce que la Smart aurait bien voulu être. Quand Citroën lancera l'Ami, le constructeur français aura réussi à redéfinir la mobilité urbaine.

par
Thomas Geiger
La Citroën Ami est ce que la Smart aurait bien voulu être.

La Citroën Ami est ce que la Smart aurait bien voulu être.

Copyright maison-vignaux @ Continental Productions
Elle mesure à peine 2,41 m de long et 1,39 m de large pour un poids qui n'atteint pas les 500 kg, batterie incluse.

Elle mesure à peine 2,41 m de long et 1,39 m de large pour un poids qui n'atteint pas les 500 kg, batterie incluse.

Copyright maison-vignaux @ Continental Productions
Conçue pour la micro-mobilité, le moteur de l'Ami est encore plus minus que celui de la «Bonsaï-Benz». Destinée aux détenteurs de la catégorie de permis AM et pouvant ainsi être conduite dès l'âge de 16 ans, l'Ami ne dépasse pas les 45 km/h.

Conçue pour la micro-mobilité, le moteur de l'Ami est encore plus minus que celui de la «Bonsaï-Benz». Destinée aux détenteurs de la catégorie de permis AM et pouvant ainsi être conduite dès l'âge de 16 ans, l'Ami ne dépasse pas les 45 km/h.

Copyright maison-vignaux @ Continental Productions

Petite, 100% électrique et bon marché, elle est conçue pour appâter à la fois les conducteurs novices et les clients en quête d'un deuxième, voire d'un troisième véhicule. Elle se prête aux nouveaux services d'autopartage et de mobilité et est censée inciter les usagers de deux-roues ou de tricycles à l'adopter. À côté, même le bus de ville perd subitement de son charme.

Elle est tout aussi peu conventionnelle au niveau de sa forme et de sa taille que la Smart, sauf que l'Ami, espèce de mélange entre une boîte de chaussures et un grille-pain, est encore plus petite. Elle mesure à peine 2,41 m de long et 1,39 m de large pour un poids qui n'atteint pas les 500 kg, batterie incluse. De plus, son cercle de braquage de 7,2 mètres laisserait presque la Smart Fortwo passer pour encombrante. Pour couronner le tout, ses portières sont asymétriques et à ouverture inversée, côté conducteur. Les fenêtres latérales sont rabattables vers le haut, comme jadis dans la 2CV. L'intérieur a l'air tout droit sorti d'un catalogue de Lego, ce qui fait paraître la Smart bien brave et sage à côté.

À partir de 16 ans

Conçu pour la micromobilité, le moteur de l'Ami est encore plus minus que celui de la «Bonsaï-Benz». Pouvant être conduite dès l'âge de 16 ans, l'Ami ne dépasse pas les 45 km/h. Elle ne nécessite donc pas plus qu'une batterie de 5,5 kWh pour une autonomie de 70 kilomètres et son chargement n'est pas plus compliqué que celui d'un smartphone. Même sur une prise de courant ordinaire, l'Ami n'a besoin que de trois heures pour être à nouveau pleinement opérationnelle.

La commercialisation du biplace sera manifestement tout aussi peu conventionnelle que sa conception. Car elle sera non seulement disponible chez les concessionnaires Citroën et dans les pop-up stores, mais également dans des boutiques de créateurs et des grands magasins. Et ce à un prix pour lequel on ne trouve même pas une Smart d'occasion. En France, l'Ami sera déjà disponible pour l'équivalent d'un peu plus de 6000 francs. Et si c'est toujours trop, sachez qu'il sera possible de louer sa petite Ami à raison de 27 centimes la minute. Conduire une voiture sera alors presque aussi bon marché que de passer un appel téléphonique.

Ton opinion