Actualisé 03.05.2018 à 16:20

BerneCe poussin a éclos d'un oeuf bio acheté à la Migros

Un Bernois a voulu savoir si les oeufs que l'on retrouve dans le commerce sont fécondés. Il s'est donc procuré tout ce qu'il fallait pour faire le test. Résultat: après 21 jours, un petit poussin a vu le jour.

de
rc/ofu
1 / 5
Georg Huber de Bümpliz (BE) a voulu savoir s'il était possible de faire écolore des oeufs achetés au supermarché.

Georg Huber de Bümpliz (BE) a voulu savoir s'il était possible de faire écolore des oeufs achetés au supermarché.

rc
Son expérience a été couronnée de succès. Un petit poussin est né après 21 jours. Il s'appelle «Migrol».

Son expérience a été couronnée de succès. Un petit poussin est né après 21 jours. Il s'appelle «Migrol».

Avant de placer les oeufs dans la couveuse, le Bernois avait vérifié qu'ils soient bien fécondés. Sur douze, quatre l'étaient.

Avant de placer les oeufs dans la couveuse, le Bernois avait vérifié qu'ils soient bien fécondés. Sur douze, quatre l'étaient.

rc

Quand Georg Huber a regardé un reportage sur des animaux, l'idée lui est venue. L'émission expliquait que certains oeufs bio du commerce sont fécondés. Le Bernois de Bümpliz a donc voulu faire l'expérience avec sa famille afin de découvrir si cela était aussi le cas en Suisse, écrit jeudi «20 Minuten».

Le quinquagénaire s'est donc rendu à la Migros pour y acheter douze oeufs issus de l'agriculture biologique. Il s'est aussi procuré une couveuse d'occasion et a commencé l'expérience. «Quatre d'entre eux étaient fécondés. Ils étaient plus lourds que les autres», raconte-t-il à nos confrères alémaniques. Afin de s'assurer qu'ils le soient réellement, il les a regardés sous une lumière afin de s'assurer qu'il y ait bien un point rouge à l'intérieur. Et c'était bien le cas. Le Bernois se dit étonné que 33% des oeufs aient réellement été fécondés. Après 21 jours, le premier poussin a éclos. La famille l'a surnommé «Migrol».

«Je ne sais pas si c'est dû à la couveuse»

Ces 21 jours ont permis à Georg Huber de bien s'informer sur la thématique, notamment via internet et des vidéos sur Youtube. «Le poussin doit encore rester un à deux jours dans la couveuse. Son plumage doit sécher.» Quant aux trois autres volatiles, ils sont malheureusement décédés. «Je ne sais pas si c'est dû à la couveuse.»

Contactée, Migros rappelle que le label Bio Suisse exige des conditions d'élevage répondant aux besoins des animaux. «Sur 100 poules doit figurer au moins un coq. Il n'est donc pas exclu que certains oeufs soient fécondés», explique la porte-parole Alexandra Kunz.

Expérience pas terminée

Elle précise cependant que les producteurs qui fournissent le géant orange évitent l'incubation. Pour cela, les oeufs sont pondus dans des nids spéciaux pour poules pondeuses. Pour finir, la porte-parole note que les oeufs fécondés peuvent être mangés sans autres. Ils ne posent aucun problème au niveau de la santé.

«Migrol» sera bientôt remis à un agriculteur de Niederwangen (BE). Et Georg Huber, lui, compte bien répéter son expérience mais avec des oeufs de la Coop et de chez Denner.

Un Lausannois a fait de même l'an dernier

Georg Huber n'est pas le premier à avoir fait éclore un poussin à partir d'oeufs du supermarché. En 2017, un jeune Lausannois avait fait de même, révélait le magazine français «Sciences et Avenir». Deux petits volatiles étaient nés grâce à son expérience. Les oiseaux avaient été confiés à des proches vivant à la campagne.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!