Présidentielle française - «Ce que vous avez sous les cheveux qui vous restent, ça s’appelle un cerveau»
Publié

Présidentielle française«Ce que vous avez sous les cheveux qui vous restent, ça s’appelle un cerveau»

Jeudi soir dans l’émission «Face à Baba», Jean-Luc Mélenchon a longuement débattu face à Eric Zemmour. Les «amabilités» ont fusé.

Après une première émission consacrée à Eric Zemmour, Cyril Hanouna a remis cela jeudi soir en invitant, cette fois-ci, Jean-Luc Mélenchon. Le concept de ce numéro de «Face à Baba» était le même: dix personnes ont défilé devant l’invité pour débattre avec lui. Seul candidat à la présidentielle à avoir accepté l’invitation de la chaîne C8, Eric Zemmour a ouvert les feux. Et comme ce fut le cas lors de leur premier affrontement en octobre dernier, l’ex-polémiste et le leader de la France insoumise (LFI) ont passé une bonne partie de leurs échanges à s’invectiver.

Jean-Luc Mélenchon n’a pas manqué de faire allusion aux propos polémiques que le candidat d’extrême droite a tenus mi-janvier sur les élèves handicapés. «Je suis sourd de naissance. Vous avez quelque chose contre les handicapés, j’ai remarqué», a lancé le candidat de gauche à son interlocuteur. «Vous ne reculez devant rien. La démagogie et vous, ça connaît», a répliqué l’ex-journaliste, sourire en coin. «Quant à vous, vous êtes grossier et vulgaire. Vous détestez tout le monde (…) Vous devriez réfléchir… La chose que vous avez sous les cheveux qui vous restent, ça s’appelle un cerveau. Ça sert à ça», a rétorqué Jean-Luc Mélenchon. Ambiance.

Sur le fond, les deux candidats se sont notamment affrontés sur l’immigration, un thème sur lequel ils sont totalement opposés. «La première des choses c’est une politique qui s’occupe réellement de faire en sorte que les gens n’aient pas besoin de partir. Mais une fois qu’ils sont là, je refuse de les maltraiter, il faut traiter les gens humainement», a expliqué le leader de la France insoumise. qui souhaite notamment faciliter l’accès à la nationalité française pour les étrangers se trouvant légalement sur le territoire. «La France de Monsieur Mélenchon, c’est l’Afghanistan à deux heures de Paris», a rétorqué Éric Zemmour.

Le face-à-face entre les deux adversaires a tellement tiré en longueur que Raquel Garrido, assise dans le public, a fini par pousser un coup de gueule: «C’est pas un deuxième «Face à Baba Zemmour, hein! C’est un «Face à Baba» Mélenchon!» s’est insurgée la députée LFI, amie du candidat.

(joc)

Ton opinion