Élection américaine: Ce qu’on saura mercredi matin et ce qu’on ne saura pas
Publié

Élection américaineCe qu’on saura mercredi matin et ce qu’on ne saura pas

Le recours massif au vote par correspondance va bouleverser la routine habituelle de l’annonce des résultats. Si le vainqueur ne sera peut-être pas connu dans la nuit, des indices auront déjà été dévoilés.

par
Yannick Weber, Washington
1 / 1
CNN, experte en dramaturgie, est prête pour une nuit électorale qui s’annonce incertaine et donc passionnante.

CNN, experte en dramaturgie, est prête pour une nuit électorale qui s’annonce incertaine et donc passionnante.

Lors des dernières élections, les Suisses avaient l’habitude de se réveiller le mercredi matin avec l’annonce du vainqueur. Cette année, c’est moins certain. La pandémie a poussé un nombre inégalé d’électeurs à voter de manière anticipée, soit en personne aux bureaux de vote, soit par courrier. Et, contrairement à la Suisse où on rappelle aux électeurs le dernier délai pour poster son enveloppe afin qu’elle arrive avant le dimanche de votation, dans la plupart des États américains, les bulletins sont valables s’ils sont postés le jour de l’élection et qu’ils arrivent des jours après.

Chaque État a également sa loi électorale. Dans certains, les dépouilleurs ont déjà pu commencer à compter les bulletins reçus. Dans d’autres, ils ont interdiction d’y toucher jusqu’au Jour J et le décompte y prendra «plusieurs jours».

Alors, que saura-t-on lors de l’«Election night» et y a-t-il une chance que le président soit connu au petit matin mercredi?

Les États sans suspense

Même si le décompte n’est que partiellement réalisé mardi soir après la fermeture des bureaux de vote, plusieurs États ne sont pas disputés et le gagnant sera probablement connu. On devrait pouvoir annoncer Joe Biden gagnant en Californie et à New York (1er et 3e États de par leur population), tout comme plusieurs plus petits états du nord-est. De la même manière, même si tout n’est pas compté, des États comme le Kentucky, le Wyoming, l’Alabama, la Louisiane et d’autres États du sud seront attribués à Donald Trump. À ce petit jeu-là, Joe Biden aura pris l’avantage dans la course aux 270 grands électeurs.

Séisme au Texas?

À noter que le Texas, habituellement considéré comme un État fortement républicain, est scruté attentivement. Avant même le jour de l’élection, le nombre de votes anticipés dépasse déjà le total des votes de 2016. Les récentes évolutions démographiques favorisent les Démocrates et les instituts de sondages annoncent un résultat plus serré qu’on ne pourrait l’attendre: il est probable que Donald Trump ne puisse pas encore s’y voir vainqueur dès la fermeture des bureaux.

La Floride donnera le «la»

Le New York Times a fait le tour des 50 États pour sonder dans quel ordre et dans quel délai chacun décomptera ses bulletins. Mardi soir, les Américains observeront la Floride. Les votes anticipés seront décomptés en premier et leurs résultats annoncés autour de 20h30 (2h30 mercredi en Suisse). Mise en garde: ceux-ci seront probablement en faveur de Joe Biden, mais les bulletins «du jour et en personne», décomptés dans un second temps, seront plutôt en faveur de Donald Trump.

À moins d’un résultat serré, la Floride serait l’un des États les plus importants à avoir un vainqueur rapidement. «Si Biden gagne, la nuit électorale va être très courte», a annoncé un des analystes stars de CNN. Pour plusieurs observateurs, si Trump perd cet état, «le chemin pour gagner deviendra très, très compliqué». En revanche, si Donald Trump l’emporte, mercredi s’annoncera chaud.

Mirage bleu?

Autre État disputé qui prévoit de pouvoir annoncer le vainqueur dans la nuit: la Caroline du Nord. Remportée par Donald Trump en 2016, c’est encore un État dont la perte pourrait lui rendre la tâche complexe. Même chose dans le Wisconsin, confiant de pouvoir annoncer un vainqueur assez vite. Il pourrait en être de même en Arizona, aussi remporté par Trump en 2016, qui risque de basculer chez les Démocrates. Attention au «mirage», dans chacun de ces états, les premiers résultats à arriver seront plutôt en faveur de Joe Biden.

Ailleurs, il faudra attendre

Selon les réponses obtenues par le «New York Times», pour tous les autres États qui décideront de l’élection, un résultat clair ne devrait pas être connu mercredi matin. C’est notamment le cas en Pennsylvanie, autre État quasi décisif, qui a dit que «la majorité des votes seront comptés d’ici au vendredi». Idem dans le Michigan. «Les résultats, non officiels, pourraient attendre jusqu’à vendredi». Dans ces États, l’ordre est souvent inverse: les bulletins anticipés, pro-Biden, seront décomptés après. Les premiers résultats seront favorables au président qui, selon certains, prévoit d’en profiter pour se déclarer vainqueur sans attendre la suite du dépouillement.

Mardi, il n’y aura donc que des indices. En fonction des résultats en Floride et des premiers décomptes des autres États, certains pourraient être tentés de pouvoir annoncer la victoire de Joe Biden. Si les premiers résultats sont serrés, la tension montera d’un cran, mais les scénarios selon lesquels le président actuel serait annoncé vainqueur mercredi matin sont peu nombreux. Donald Trump a exigé sur Twitter que le vainqueur soit connu «le 3 novembre» (mardi), au grand dam des Démocrates qui, eux, exigent que le processus prenne le temps qu’il faudra pour que «chaque bulletin soit compté».

Ton opinion

110 commentaires