Cyclisme: «Ce sont les risques du métier»
Actualisé

Cyclisme«Ce sont les risques du métier»

Pierre-Luc Périchon, le Français de l'équipe Cofidis, a pris une sacrée gamelle, mardi, sur le Tour de France. Il était tout de même au départ le lendemain.

par
Sport-Center/rca/nxp

«J'ai revu la vidéo après et c'est vrai que c'est impressionnant. Il y avait deux terre-pleins centraux et un coureur, devant moi, est passé entre deux. Je me suis dit que ça allait passer aussi et c'était déjà trop tard. Je l'ai pris de plein fouet.» Le coureur de Bourg-en Bresse, âgé de 32 ans, était malgré tout au départ de Saint-Dié-des-Vosges le lendemain.

«J'ai eu quelques séquelles, en effet. La nuit a été compliquée, a souri jaune le coureur de la Cofidis. J'ai quelques brûlures sur les fesses, des hématomes aux épaules, des éraflures à l'intérieur et à l'extérieur des coudes et des genoux Ce sont les risques du métier, a-t-il confié mercredi matin. Ça va être dur, j'ai quelques courbatures. Mais j'ai un peu le temps de voir venir et je vais essayer de récupérer aujourd'hui.»

Ton opinion