Tunnel de la Vue-des-Alpes: «Ce tunnel, c'est une catastrophe!»
Actualisé

Tunnel de la Vue-des-Alpes«Ce tunnel, c'est une catastrophe!»

Pointé du doigt par une étude qui le classe comme le pire tunnel d'Europe, le tube de la Vue-des-Alpes suscite des craintes chez des usagers qui l'empruntent régulièrement.

par
Didier Bender

Le tunnel de la Vue-des-Alpes cumule les critiques. Pour les usagers, l'une des remarques les plus souvent formulées concerne son éclairage. «C'est beaucoup trop sombre dans le tunnel», estime Jean-Louis Steiner, chauffeur pour l'entreprise Von Bergen à La Chaux-de-Fonds. Cet usager emprunte régulièrement le tube sous la montagne. Pour lui, «par rapport aux autres tunnels, il fait nuit dans le tube de la Vue-des-Alpes. On s'y sent moins en sécurité que dans un autre tunnel». L'étude du TCS pointe d'ailleurs du doigt un éclairage jugé trop faible.

«Mes élèves conducteurs sont terrorisés»

«Ce tunnel, c'est une catastrophe», s'insurge Gérard Godon, moniteur d'auto-école à La Chaux-de-Fonds. «Plus je vais dedans et plus j'ai peur». Avec ses élèves, il emprunte régulièrement le tube unique qui relie Neuchâtel à La Chaux-de-Fonds. «La première fois que mes élèves empruntent ce tunnel, ils sont terrorisés», constate le moniteur. Il qualifie cette galerie d'hyperdangereuse: «Par exemple, s'il y a de la neige et du soleil, on ne voit rien sur 500 mètres.»

L'absence de galerie d'évacuation en cas d'incendie grave ou encore un système d'alerte qui semble défaillant inquiète les usagers du tunnel. «Il n'y a pas de dégagement. Suivant la panne, c'est une catastrophe», poursuit Gérard Godon.

Quant aux motocyclistes, rares sont ceux qui s'aventurent sur ce parcours. «Je n'en vois quasiment jamais», observe le professeur d'auto-école. «Un motard qui prend le tunnel, c'est un fou. Ou alors il doit être vraiment en retard. Avec une visière fumée, ce n'est pas possible. Il faudrait alors la relever, à plus de 70km/h.»

Chaque jour, 20'000 véhicules transitent par le tunnel de la Vue-des-Alpes, qui a été inauguré en 1994.

Ton opinion