La Tour-de-Peilz (VD): «Ce type a toujours été dangereux»
Actualisé

La Tour-de-Peilz (VD)«Ce type a toujours été dangereux»

L'homme qui a tiré sur sa femme et sa belle-mère, mardi, était en plein conflit conjugal avec son épouse. Il voulait récupérer la garde de sa fille.

L'homme était séparé de sa femme depuis plusieurs mois, raconte «Le Matin» dans son édition de jeudi. En 2008, c'est pourtant afin de la suivre en Romandie, où elle travaille dans une entreprise multinationale, que ce Suisse d'origine turque avait quitté son emploi dans une banque zurichoise pour s'installer à La Tour-de-Peilz avec sa famille. «Il avait de la peine à trouver un job. Il prenait des médicaments et suivait un traitement psychologique», a confié une connaissance au «Matin». Selon le quotidien, le père était en pleine rivalité avec son épouse, elle-même d'origine turque, et sa belle-famille depuis leur séparation. Il voulait surtout récupérer la garde de sa fille de 7 ans.

Mardi matin, peu avant 8 heures, il a cassé une vitre du domicile de sa femme, à La Tour-de-Peilz, avant de lui tirer dessus. Dans la foulée, il a également visé sa belle-mère, présente sur les lieux. Son beau-père ainsi que sa fillette se sont cachés dans une pièce adjacente. «Il a blessé sa femme à une jambe et sa belle-mère à l'abdomen. Par un heureux hasard, cette dernière n'a pas été touchée aux organes vitaux», explique le procureur chargé de l'affaire. Toutes deux sont hors de danger.

«Ce type a toujours été dangereux et violent», a assuré un proche au «Matin». Le tireur se trouve actuellement sous les verrous et le procureur s'apprête à déposer une demande en détention provisoire. «Mais il pourrait aussi être relaxé dans les 96 heures qui suivent son arrestation», indique le magistrat.

(20 minutes)

Ton opinion