Affaire Snowden: Ce «vol» peut avoir des «conséquences mortelles»
Actualisé

Affaire SnowdenCe «vol» peut avoir des «conséquences mortelles»

Les 1,7 million de documents secrets dérobés par Edward Snowden ont le potentiel de mettre en danger les militaires américains déployés dans le monde, selon un rapport du Pentagone.

Le département de la Défense américain a rédigé et envoyé à plusieurs membres importants du Congrès un rapport confidentiel sur l'impact potentiel du vol de documents par l'ex-consultant informatique de l'Agence nationale de sécurité (NSA), l'agence d'écoutes des Etats-Unis. Le rapport lui-même n'a pas été rendu public.

«Ce rapport confirme mes plus grandes craintes, à savoir que les actes de trahison de Snowden mettent en grand danger les soldats américains», a déclaré Mike Rogers, président de la commission du Renseignement de la Chambre des représentants, dans un communiqué. «Les actes de Snowden auront probablement des conséquences mortelles pour nos soldats sur le terrain».

«Bien que M. Snowden et ses défenseurs affirment qu'il ne fait que défendre les libertés civiques, la vérité est que la plupart des documents volés par Snowden concernent des opérations vitales de l'armée, de l'US Navy, des Marines et de l'Air Force. Snowden a fourni des informations précieuses à nos adversaires, ce qui met en danger chaque Américain», a ajouté M. Rogers.

«Pas un patriote»

«Ne vous y trompez pas, Snowden n'est pas un patriote, et il n'y a aucune excuse possible pour les dommages irréparables subis par l'Amérique et ses alliés», a-t-il poursuivi.

L'ex-consultant de la NSA ne doit pas être considéré comme un «lanceur d'alerte» dans la «tempête» qu'il a provoquée, a fustigé pour sa part le directeur du FBI James Comey, qui s'oppose à la réforme en cours des programmes américains de surveillance. Il a balayé d'un revers de la main les appels à la clémence récemment lancés en faveur de Snowden.

«Les lanceurs d'alerte sont très importants», a-t-il plaidé, «mais quand je regarde ce programme, je vois le gouvernement agissant conformément à ce que voulaient les pères fondateurs (...) et j'ai du mal à appliquer le terme de lanceur d'alerte à (...) quelqu'un qui n'est pas d'accord avec la manière dont notre gouvernement est structuré et travaille», a ajouté le patron du FBI.

Terroristes informés

Le rapport semble s'intéresser à l'ensemble des fichiers récupérés par Edward Snowden, dont seule une faible partie a été publiée dans la presse, et à l'impact potentiel de leur éventuelle publication. Selon les élus citant le rapport, de nombreux documents en possession de M. Snowden concernent des opérations militaires en cours, qui risqueraient d'être compromises en cas de fuites.

Les élus se sont gardés de conclure que les fuites avaient d'ores et déjà provoqué des dommages en terme de sécurité nationale. Ils réaffirment toutefois que les révélations avaient alerté les terroristes sur les méthodes d'écoute des Etats-Unis.

«Snowden a fourni aux terroristes une copie du manuel de notre pays, et nous en payons aujourd'hui le prix, ce que ce rapport confirme», a déclaré le démocrate Dutch Ruppersberger, membre de la même commission et habilité au secret défense. «Nous avons commencé à voir que les terroristes changeaient leurs méthodes grâce aux fuites». (ats)

Ton opinion