Actualisé 11.05.2019 à 15:12

Hockey sur glace«Cela montre la force de caractère de cette équipe»

Les hommes de Patrick Fischer n'ont cette fois-ci pas manqué leur entrée dans le Mondial. Loin de là. Réactions.

de
Grégory Beaud, Bratislava
Patrick Fischer s'est montré particulièrement satisfait de la victoire face à l'Italie, samedi (9-0).

Patrick Fischer s'est montré particulièrement satisfait de la victoire face à l'Italie, samedi (9-0).

Keystone

Lorsque Vincent Praplan a joliment dévié le puck au fond du but en toute fin de première période, les vieux fantômes parisiens se sont réveillés. Après un tiers parfait, les Suisses ont pu mener 4-0 contre une triste équipe d'Italie. Comme en 2017 face à la Slovénie. Score final à l'époque: 5-4 après prolongation. De manière ahurissante, la troupe de Patrick Fischer avait alors concédé quatre buts en quarante minutes face à une faiblarde équipe slovène. «Lors de la préparation de cette rencontre, c'est un thème dont nous avons parlé, nous a confié Vincent Praplan. Le coach a insisté sur le fait que nous devions bien commencer le tournoi, cette fois-ci, en faisant référence aux deux dernières tournois lors desquels nous avions perdu des points lors du premier match.»

Et à 4-0? «A ce moment, il n'a pas reparlé spécifiquement de ce match contre la Slovénie, a poursuivi le Valaisan. Mais nous avons insisté sur le fait de continuer à jouer simple et de ne pas vouloir trop en faire.» Mission pour le moins accomplie avec, au final, un large succès 9-0. «Par chance, on n'a pas refait le coup d'il y a deux ans, a soufflé le sélectionneur national Patrick Fischer. Nous voulions jouer un match plein durant 60 minutes. Je suis particulièrement satisfait du blanchissage que nous avons réalisé en continuant à bloquer des shoots, même à 9-0. Cela montre la force de caractère de cette équipe.»

«Nous recommencerons tout à zéro»

Un départ idéal pour une équipe de Suisse qui a même pu travailler ses automatismes et préparer la suite du tournoi avec, déjà, la Lettonie dans un coin de la tête. Ce sera dimanche soir (20h15). «C'est le gros avantage de ce format de compétition, a convenu Joel Genazzi. Oui, nous avons gagné 9-0 contre l'Italie, mais nous recommencerons tout à zéro pour le deuxième match.»

Patrick Fischer, lui, est particulièrement satisfait de la manière, bien plus que du résultat. «J'ai l'impression que nous sommes sur le bon chemin», a-t-il remarqué. Le Zougois a toutefois tempéré. «Nous avons laissé une ou deux contre-attaques à l'Italie. Nous aurions peut-être pu l'éviter. Mais Reto Berra a fait un très bon travail devant son filet.» Le technicien, s'il a apprécié la totalité de ses lignes, a particulièrement aimé la triplette articulée autour de Philipp Kurashev, avec Gaëtan Haas et Simon Moser. «Ils ont vraiment fait du bon travail.»

Mondial 2019, ce qu'il faut savoir

Où? En Slovaquie. A Bratislava (Ondrej Nepala Arena, 10'055 spectateurs) et Kosice (Steel Arena, 8378 spectateurs).

Quand? Du vendredi 10 au dimanche 26 mai 2019.

Format de compétition? Les 16 équipes sont réparties en deux groupes de huit. Chaque formation joue sept matches avant des quarts de finale croisés pour les quatre premiers de chaque poule. Le 1er du groupe A affronte le 4e du groupe B, le 2e du groupe A, le 3e du Groupe B et ainsi de suite.

La formation des groupes. Groupe A à Kosice:Canada. Etats-Unis. Finlande. Allemagne. Slovaquie. Danemark. France. Grande-Bretagne

Groupe B à Bratislava. Suède. Russie. République tchèque. Suisse. Norvège. Lettonie. Autriche. Italie.

Où voir les matches? La RTS diffuse toutes les rencontres de l'équipe de Suisse en direct. TeleClub, pour sa part, montrera 57 des 64 matches, à savoir tous hormis ceux de l'équipe de Suisse en phase de poule.

La sélection suisse

Gardiens (3): Reto Berra (FR Gottéron), Leonardo Genoni (Berne), Robert Mayer (GE Servette).

Défenseurs (8): Raphael Diaz (Zoug), Michael Fora (Ambrì-Piotta), Lukas Frick (Lausanne), Joël Genazzi (Lausanne), Roman Josi (Nashville, NHL), Romain Loeffel (Lugano), Janis Moser (Bienne), Yannick Weber (Nashville, NHL).

Attaquants (15): Andres Ambühl (Davos), Sven Andrighetto (Colorado, NHL), Alessio Bertaggia (Lugano), Christoph Bertschy (Lausanne), Kevin Fiala (Minnesota, NHL), Gaëtan Haas (Berne), Nico Hischier (New Jersey, NHL), Grégory Hofmann (Lugano), Philipp Kurashev (Québec, LHJMQ), Lino Martschini (Zoug), Simon Moser (Berne), Vincent Praplan (Springfield, AHL), Damien Riat (Bienne), Noah Rod (GE Servette), Tristan Scherwey (Berne).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!