05.10.2020 à 20:12

le secret service fulmine«Cela n’aurait jamais dû arriver. Nous ne sommes pas jetables»

Le tour en voiture de Donald Trump devant l’hôpital Walter Reed n’a pas indigné que les experts médicaux. Les services secrets n’en peuvent plus d’être mis en danger.

de
joc

Le petit tour en voiture que s’est offert Donald Trump pour saluer ses supporters devant l’hôpital militaire de Walter Reed n’a pas fini de faire du bruit. Cette initiative a surpris et suscité de vives critiques des experts médicaux, qui reprochent au président américain d’avoir exposé des agents du Secret Service à une infection. «Ils peuvent tomber malades. Ils peuvent mourir. Pour le théâtre politique. Commandés par Trump pour mettre leur vie en danger pour ce théâtre. C’est de la folie», s’est notamment insurgé le Dr James Phillips, du département de médecine de l’Université George Washington.

Du côté des principaux intéressés, la colère gronde, comme si la dernière mise en scène de Trump était la goutte d’eau faisant déborder le vase. Des membres des services secrets dénoncent le manque total d’égards du président pour la santé des agents veillant à sa sécurité. Certains d’entre eux ont été testés positifs au Covid-19 après avoir suivi Trump dans les meetings qu’il a tenu à maintenir malgré la crise sanitaire. Certains ont dû se mettre en quarantaine sur place, d’autres ont été forcés de faire des heures supplémentaires pour compenser.

«Vous ne pouvez pas dire non»

Autant dire que la dernière sortie du président américain passe mal. «Cela n’aurait jamais dû arriver», estime sur CNN un agent du Secret Service qui travaille avec le président et sa famille. «La frustration concernant la façon dont nous sommes traités lorsqu’il s’agit de prendre des décisions sur cette maladie remonte cependant à bien avant cela. Nous ne sommes pas jetables», peste cet agent, qui estime que les collègues qui étaient dans cette voiture devraient se mettre en quarantaine. «Je veux dire, je n’aimerais pas les côtoyer», ajoute-t-il.

Un vétéran du Secret Service explique qu’il compatit avec ses collègues, soulignant qu’il est très difficile de s’opposer au président. «Vous ne pouvez pas dire non», assure-t-il. «C’était simplement irresponsable», s’indigne un troisième agent. Un autre membre des services secrets estime toutefois que cette polémique est exagérée: «C’est ridicule de dire que le président essaie de tuer son personnel. Il n’est pas conventionnel, mais nous faisons le job», estime cette source.

«L’irresponsabilité est stupéfiante»

Dans un communiqué, la Maison-Blanche a assuré que les précautions «appropriées» avaient été prises pour protéger Trump et son entourage, notamment des équipements de protection. «La sortie a été validée par l’équipe médicale comme sûre», a ajouté Judd Deere, porte-parole adjoint. Une déclaration qui n’a pas convaincu le Dr James Philipps: «Ce SUV présidentiel est non seulement à pare-balles, mais aussi hermétiquement scellé contre les attaques chimiques. Le risque de transmission de Covid-19 à l’intérieur le plus élevé qui soit, mis à part les procédures médicales. L’irresponsabilité est stupéfiante. Mes pensées au Secret Service obligé de jouer le jeu», a-t-il tweeté dimanche.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!