«La vie en deux»: Célibat sous la caméra
Actualisé

«La vie en deux»Célibat sous la caméra

Le Genevois Frédéric Baillif, célibataire de 34 ans, pose sa caméra dans l'intimité de son cercle d'amis et familial, curieux de comprendre le célibat de chacun.

Comme si l'affaire était acquise, être seul aujourd'hui se justifie(rait). Dépasser les remarques: trop belle ou pas assez, trop gentil ou insensible et autres banalités la question que se pose Baillif est ailleurs. Il ne cherche pas à mettre les gens dans des cases, mais plutôt à les écouter, à les comprendre.

Chacun des intervenants du réalisateur se met complètement à nu, se faisant vulnérable et conférant de fait de la sincérité au récit. Le réalisateur a su capter les impressions et sentiments de trentenaires célibataires, les laissant évoluer sans jamais les juger.

(win)

«La vie en deux»

De Frédéric Baillif.

Ton opinion