Neuchâtel - Celui qui a agressé son ex à l’acide a fini par avouer
Publié

NeuchâtelCelui qui a agressé son ex à l’acide a fini par avouer

Le jeune Afghan qui avait été arrêté immédiatement après les faits avait toujours nié. Il a désormais reconnu être l’auteur de cette terrible attaque.

La rampe menant au garage souterrain de l’immeuble de Neuchâtel où habitait la victime. C’est là que l’agression s’était produite.

La rampe menant au garage souterrain de l’immeuble de Neuchâtel où habitait la victime. C’est là que l’agression s’était produite.

Archives/lematin.ch/Vincent Donzé

Le jour même de l’attaque, en février dernier, un jeune réfugié afghan avait été placé en détention. Sa victime, une jeune femme de 24 ans, avait dit avoir identifié son ancien petit ami comme étant l’agresseur, à sa corpulence et à sa manière de se déplacer. Le garçon de 19 ans avait attendu son ex dans le garage souterrain de l’immeuble où elle habitait, à Neuchâtel. Il l’avait assommée avant de lui verser de l’acide sur la tête. Malgré son incarcération, malgré les lourds soupçons qui pesaient sur lui, il avait toujours nié les faits. Il a fini par avouer sa culpabilité dans le courant du mois de juin, révèle «ArcInfo». La victime a dit être soulagée de ce qu’elle considère comme un pas important pour faire avancer le dossier pénal.

Dans son témoignage, publié par le quotidien neuchâtelois, la jeune femme raconte comment elle se remet peu à peu de ses graves brûlures, comment elle peine encore à supporter le regard des gens et comment, même si elle dit ne pas faire de cauchemars, elle évite de sortir seule le soir ou tôt le matin. Elle craint aussi de recroiser son ex. «Le jour où il sortira, je sais que j’aurai peur.» Et, tout en essayant de ne pas y penser au quotidien, elle dit garder en tête le fait qu’il «pourrait demander à quelqu’un de finir le travail».

(jfz)

Ton opinion