Freeride: «Celui qui gère le mieux ses émotions l'emporte»
Actualisé

Freeride«Celui qui gère le mieux ses émotions l'emporte»

La Vaudoise Elisabeth Gerritzen figure en 3e position du World Tour. Elle se confie avant l'étape de jeudi en Andorre.

par
Stéphane Combe
Ordino (And)
La Lausannoise dit avoir «vécu un déclic» cet hiver. Elle skie plus libérée.

La Lausannoise dit avoir «vécu un déclic» cet hiver. Elle skie plus libérée.

FWT/Bernard

La skieuse de 23 ans réalise des prouesses pour sa 3e saison sur le circuit mondial. À deux semaines de la finale à Verbier (VS), elle titille même la leader du général, l'Italienne Arianna Tricomi. Rencontre.

Comment se sent-on dans la peau de la 3e meilleure skieuse freeride au monde?

C'est hypersympa et valorisant. J'ai vécu un déclic cet hiver, avec un plaisir fou à skier. Mon bon résultat en ouverture au Japon (ndlr: 3e) m'a libérée.

Les deux autres Suisses du World Tour, Yann Rausis et Maude Besse, se sont blessés à un genou. Comment vont les vôtres?

Je n'ai pas de recette, mais je touche du bois! Leur absence m'a marquée. En voyant leur saison s'arrêter subitement, j'ai eu peur de me blesser aussi.

Vos rituels avant un run?

Me coucher en étant sûre de ma ligne. La refaire dans ma tête. Le matin, me forcer à manger. Au sommet, j'écoute de la musique à quelques secondes du départ. Dans le portillon, c'est le pire moment.

Vraiment?

Tu es seule avec ton cerveau. C'est une compétition de force mentale. Celui qui gère le mieux ses émotions l'emporte.

L'étape d'Andorre est prévue ce jeudi matin. Aimez-vous la neige de printemps?

Je préfère la poudreuse. Mais la neige de printemps te donne plus de sensations sous les skis, plus de contrôle.

Ensuite, le 23 mars, vous aurez un compte à régler avec l'Xtreme de Verbier

Clairement! L'an dernier, j'avais fait tout faux et raté mon premier saut. C'était un «ego trip», une erreur de débutante. Cette fois, je suis prévenue.

Vous êtes à la fois citadine et montagnarde. Pour vivre, préférez-vous une vue sur le Léman ou sur le Bec des Rosses?

Sur le Léman. J'ai grandi et toujours vécu à Lausanne. Donc je suis Lausannoise dans l'âme.

Ton opinion