Attentat en Turquie: Cent membres du parti prokurde arrêtés
Actualisé

Attentat en TurquieCent membres du parti prokurde arrêtés

Les arrestations ont visé des membres du Parti démocratique des peuples suite à l'attentat de samedi. Selon un nouveau bilan, 44 personnes sont décédées.

1 / 12
Cent membres du parti prokurde ont été arrêtés suite à l'attentat meurtrier de samedi soir. (Lundi 12 décembre 2016)

Cent membres du parti prokurde ont été arrêtés suite à l'attentat meurtrier de samedi soir. (Lundi 12 décembre 2016)

Keystone
La Turquie était en deuil dimanche 11 décembre après le double attentat qui a fait 38 morts samedi 10 décembre au plein coeur d'Istanbul.

La Turquie était en deuil dimanche 11 décembre après le double attentat qui a fait 38 morts samedi 10 décembre au plein coeur d'Istanbul.

Keystone
Les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), un groupe radical proche du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), ont revendiqué dimanche le double attentat, selon une agence de presse prokurde.

Les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), un groupe radical proche du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), ont revendiqué dimanche le double attentat, selon une agence de presse prokurde.

Keystone

La police turque a arrêté lundi 118 personnes lors d'opérations visant le Parti démocratique des peuples (HDP, pro-kurde), rapporte l'agence officielle Anatolie. Le HDP est soupçonné de liens avec les militants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Les arrestations se sont produites après le double attentat revendiqué dimanche par les Faucons pour la liberté du Kurdistan (Tak), lié au PKK. L'attaque a tué 44 personnes (36 policiers et huit civils) selon un nouveau bilan et en a blessé 155 autres à proximité d'un stade de football d'Istanbul.

A l'aube lundi, près de 500 policiers soutenus par des véhicules blindés et un hélicoptère ont lancé une opération dans la ville d'Adana, dans le sud de la Turquie. Elle y a arrêté 25 responsables du HDP, selon Anatolie.

Des perquisitions

L'agence rapporte également que des unités antiterroristes ont interpellé 20 responsables du HDP à Istanbul, dont son dirigeant provincial, et perquisitionné plusieurs bâtiments. Dix-sept arrestations ont par ailleurs eu lieu à Ankara, la capitale, 51 dans la ville de Mersin (sud) et cinq dans la province de Manisa (nord-ouest), ajoute Anatolie.

Les principaux dirigeants du HDP, deuxième force d'opposition au Parlement, attendent déjà d'être jugés pour leurs liens supposés avec le PKK qui a repris cette année la lutte armée contre Ankara après une trêve de deux ans. Le PKK est considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, mais aussi par l'Union européenne et les Etats-Unis. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion