Argovie/Genève: Centaines de lapins sauvés d'un fou d'armes incarcéré
Publié

Argovie/GenèveCentaines de lapins sauvés d'un fou d'armes incarcéré

La Protection Suisse des animaux a réparti les bêtes à travers la Suisse. Dix sont à Genève, trente à Lausanne.

par
Lucie Fehlbaum
Ces petites lapines argoviennes ont été recueillies par le refuge genevois SOS-Chats.

Ces petites lapines argoviennes ont été recueillies par le refuge genevois SOS-Chats.

Valérie Derivaz

«C'est une situation tout à fait extraordinaire», souligne Helen Sandmeier, de la Protection suisse des animaux (PSA). Depuis le 1er mai, l'association se démène pour placer 550 lapins à travers la Suisse. Ils proviennent d'un refuge argovien dont le propriétaire, amateur d'armes, a été arrêté par la police locale pour soupçon de violation de la loi sur les armes et les explosifs. «Des bénévoles attrapent les lapins depuis deux semaines. Avec un peu de chance, nous les auront tous d'ici à mercredi (ndlr: aujourd'hui). Ils sont en bonne santé, si ce n'est une série de rhumes, qui peuvent leur être fatals», explique la porte-parole de la PSA.

Tous les refuges suisses membres de l'association ont été contactés pour recueillir ces animaux. A Genève, Valérie Derivaz, de SOS-Chats, en a récupéré dix vendredi. «Ils sont arrivés en covoiturage depuis l'Argovie, sourit-elle. Des membres de la SPA vaudoise me les ont amenés à Lausanne.» C'est la première fois que la présidente du refuge genevois répondait à un appel national. «Je n'ai jamais dû placer autant d'animaux d'un coup, confirme Helen Sandmeier. La solidarité a été très forte entre nos refuges.»

Valérie Derivaz décrit des lapins «maigres et enrhumés». «Ils étaient craintifs, mais ça s'améliore. Je les ai ­déparasités et j'ai traité les malades, pour les proposer à l'adoption.» La PSA garantit un suivi des lapins et communiquera au plus vite les lieux où ils peuvent être adoptés.

Ton opinion