Suisse: Certaines cigognes restent au froid par amour
Actualisé

SuisseCertaines cigognes restent au froid par amour

De nombreux volatiles sont restés en Suisse orientale cet hiver au lieu de s'envoler au chaud. Selon un expert, une des raisons est la fidélité envers leur partenaire.

par
juu/ofu

Malgré des températures glaciales et de la neige, de nombreuses cigognes traînent actuellement en Suisse orientale. Un lecteur alémanique de «20 Minuten» se dit étonné: «Une cigogne vit à côté de chez moi à Frauenfeld (TG). J'ai été choqué de voir qu'elle était toujours là malgré les premières neiges.»

Bruno Bachmann, président de l'association des cigognes d'Uznach, confirme que l'oiseau de Frauenfeld n'est pas un cas isolé. Il explique que près d'un tiers des volatiles sont restés dans la région cette année. «Certains ne s'envolent plus pour le sud à cause de leur âge. D'autres n'ont jamais pris l'habitude de partir au chaud.» Selon lui, il est aussi possible que des cigognes restent au froid «par amour» afin de rester avec leur partenaire. «Ces oiseaux sont extrêmement fidèles.»

Un plumage dense

Michael Schaad, porte-parole de la station ornithologique de Sempach (LU), précise que ces volatiles sont aussi très fidèles envers leur nid. «Lorsqu'une cigogne meurt ou qu'elle ne retourne pas vers son nid, son partenaire attendra là jusqu'à ce qu'un autre oiseau lui tienne compagnie.»

A la question de savoir si les hivers suisses ne sont pas trop rudes pour les cigognes, Bruno Bachmann répond: «Non, mais elles auront peut-être besoin d'un coup de pouce. Si les températures continuent de chuter, nous devrons les nourrir. Et cela même s'il ne faudrait pas nourrir les animaux sauvages.» Michael Schaad assure lui aussi qu'il est peu probable qu'un volatile meurt de froid. «Ils ont un plumage dense. L'animal devrait vraiment être affaibli pour mourir gelé.» Pour Michael Schaad, si un nombre grandissant de cigognes restent en Suisse en hiver c'est parce qu'elles continuent de trouver de la nourriture.

Ton opinion