Berne - Cerveau présumé d’un vol, il aurait aussi détourné des crédits corona
Publié

BerneCerveau présumé d’un vol, il aurait aussi détourné des crédits corona

En présentant de faux chiffres de vente à trois banques, il a touché un total de 150'000 francs.

L’homme de 27 ans a affaire à la justice pour deux affaires: un vol et une escroquerie  

L’homme de 27 ans a affaire à la justice pour deux affaires: un vol et une escroquerie

Tamedia AG

En décembre 2017, à Berne, un individu avait frappé le gérant d’un magasin de bijoux et s’était emparé d’un butin d’une valeur de 300'000 francs. Ce n’est que le lendemain que la police avait retrouvé le commerçant de 76 ans, ligoté et grièvement blessé. Cinq personnes avaient été interpellées dans le cadre de cette affaire.

Leur procès devait s’ouvrir lundi devant le Tribunal régional de Berne-Mittelland mais il a été reporté car deux des prévenus n’ont pas pu se présenter à l’audience. Un est atteint du Covid, l’autre est en quarantaine.

Malgré ce contre-temps, l’affaire a néanmoins connu un rebondissement, dévoilé lors d’une audition lundi matin et rapporté par la «Berner Zeitung». Selon le Ministère public, l'un des accusés et cerveau présumé du braquage, un homme de 27 ans domicilié à Berne, aurait également triché pour obtenir des prêts Covid, en 2020.

Trois banques bernées

Le montant de la fraude s’élève à 150’000 francs. Ce courtier d’assurance indépendant a approché trois banques différentes et a réussi à obtenir 50'000 francs à chaque fois, en leur fournissant des relevés de chiffre d’affaires trafiqués.

L’homme est suspecté d’avoir utilisé cet argent pour éponger ses dettes privées. L’enquête a montré que, un jour après avoir obtenu un des crédits, il a versé 30'000 francs à un collègue. Il a prétendu qu’il s’agissait de lui rembourser le prêt qu’il lui avait octroyé pour créer sa société. Une version qui ne convainc pas le procureur, qui estime que le contrat entre les deux hommes présenté par la suite est probablement un faux. Cependant, les raisons de ce transfert de fonds ne sont toujours pas claires, selon le Ministère public.

(ami)

Ton opinion