Ces bâtonnets font plus que le tour du monde pour venir en Suisse

Publié

Transport absurdeCes bâtonnets font plus que le tour du monde pour venir en Suisse

Comme chaque année, l’Initiative des Alpes lance un concours sur des produits qui symbolisent les dérives de la globalisation et du gaspillage de ressources. Cette année un favori se dégage.

par
Eric Felley
Ces bâtonnets sont fabriqués avec du bois estonien, traités en Chine, avant de revenir en Suisse après avoir parcouru plus de 44’400 kilomètres.

Ces bâtonnets sont fabriqués avec du bois estonien, traités en Chine, avant de revenir en Suisse après avoir parcouru plus de 44’400 kilomètres.

initiative des alpes

Comme chaque année, l’association l’Initiative des Alpes lance un concours public afin de distribuer deux prix: l’un négatif, la Pierre du Diable, l’autre positif, le Cristal de roche. Pour le premier, l’Initiative des Alpes choisit les produits sous l’angle de la quantité de CO2 qu’il faut produire pour les faire venir en Suisse. La Pierre du Diable qualifie «le transport le plus absurde de l’année comme un indicateur des dérives de la globalisation avec des sites de production de plus en plus éloignés et des distances de transport toujours plus longues». Trois produits sont sélectionnés cette année.

Des pois mange-tout du Kenya

Les consommateurs trouvent à la Coop des barquettes de pois mange-tout qui viennent du Kenya: «Récoltés sur le plateau de Naivasha, précise le communiqué de l’Initiative des Alpes, ils sont transportés par avion de Nairobi à Zurich, puis distribués dans les magasins par train et par camion. Cela représente une distance de transport de 6306 km et des émissions de CO₂ 238 fois plus élevées que pour le transport de pois mange-tout suisses». Et oui, les pois mange-tout poussent tout aussi bien en Suisse.

L’héliski dans les Alpes

Le deuxième candidat concerne le tourisme et la société Swiss Helicopter, principale compagnie qui propose en Suisse des vols à des particuliers pour faire de l’héliski. «Si un groupe de 4 personnes prend un vol aller-retour de l’aéroport de Berne-Belp pour la station de ski de Zermatt par exemple, cela émet environ 32 kg de CO2 par personne, soit 13 fois plus que le trajet en train de Berne à Zermatt et retour».

Les bâtonnets mélangeurs estoniens

Enfin, la troisième candidature, qui semble la plus sérieuse, concerne des bâtonnets mélangeurs estoniens «made in China», que l’on trouve à la Migros. Ce sont des couverts jetables à usage unique. Ils sont fabriqués avec un bois estonien et expédiés en Chine pour y être transformés. Ils reviennent par bateau en Europe, au port de Rotterdam, avant d’être acheminés en Suisse par train ou par bateau. Cela représente 44’442 km de transport, soit davantage que le tour du monde (40’075 km), et provoque 27 g d’émissions de COpar paquet.

44 442 km, une véritable performance pour les bâtonnets vendus à la Migros.

44 442 km, une véritable performance pour les bâtonnets vendus à la Migros.

initiative des alpes

Les prétendants au Cristal de Roche

Pour les bons élèves en lice pour le Cristal de Roche, l’Initiative des Alpes a retenu trois prétendants. Une entreprise zurichoise qui transporte son café Atinkana «une fois par an de Santa Maria, en Colombie, à Amsterdam par voilier à travers l’Atlantique». Une entreprise valaisanne – Auprès de mon arbre – qui propose une habitation «sans colle, sans clou, sans produit chimique, uniquement avec du bois coupé dans le respect des forêts valaisannes». Et enfin une entreprise de la Ville de Zurich – Round Rivers – qui récupère des bouteilles en PET jetées dans la Limmat «et les utilise pour créer des maillots de bain et des vestes d’hiver durables».

Tout le monde peut participer au vote sur le site de www.initiative-des-alpes.ch/vote. Les résultats seront publiés le 4 octobre 2022.

Ton opinion

37 commentaires