Suisse: Ces élus UDC qui disent oui aux droits égaux et non au mariage pour tous
Publié

SuisseCes élus UDC qui disent oui aux droits égaux et non au mariage pour tous

Cinq conseillers nationaux UDC avaient dit oui sur Smartvote, mais ont ensuite voté non au projet de loi pour l’égalité des droits des couples de même sexe.

AFP

Les couples de même sexe doivent-ils avoir les mêmes droits que les hétérosexuels dans tous les domaines? En 2019, révèle le «SonntagsBlick», les conseillers nationaux UDC Andreas Glarner (AG), Alois Huber (AG), Yves Nidegger (GE), Monika Rüegger (OW) et Manuel Strupler (TG), avaient répondu «oui» ou «plutôt oui» à cette question sur Smartvote, la plateforme d’aide à la décision électorale. Or, à la fin du débat au Parlement, ces mêmes élus ont rejeté le projet de loi contre lequel ils récoltent désormais des signatures.

Interrogé sur ce revirement, Manuel Struper estime que les Chambres avaient consacré beaucoup de temps à l’égalité et au genre: «Arrive un moment où il faut mettre un point final. Il n’est pas nécessaire de tout faire à l’identique. » Il précise ne pas faire de distinction entre hétérosexuels et homosexuels, mais estime que la notion du mariage n’a aucun lien avec cette égalité. C’est pourquoi il veut que le peuple ait le dernier mot.

Andreas Glarner qui n’a pas rempli le questionnaire de Smartvote «pour plaire», se dit tout aussi ouvert aux couples de même sexe, mais estime que l’adoption doit rester réservée au mariage entre femme et homme L’Obwaldienne Monkia Rüegger, également favorable au mariage pour tous et à l’égalité en matière de droit successoral, craint quant à elle que le débat actuel ne soit qu’un début et que «bientôt, on discutera de mères porteuses». A ses yeux, le projet de loi actuel ne fait pas de distinction claire à ce propos, alors que chaque enfant a le droit de connaître son père et sa mère.

(ewe)

Ton opinion