Etats-Unis: Ces émissions que les célébrités adorent

Actualisé

Etats-UnisCes émissions que les célébrités adorent

Connus pour recevoir de nombreuses stars, les talk-shows américains doivent d'abord leur succès à leurs animateurs.

par
Mathilde Jarry

Grâce à eux, les téléspectateurs ont écouté Brad Pitt faire du yodel, cru qu'une athlète de Sotchi avait vu un loup dans son hôtel, ou encore découvert l'affaire Hollande sous un angle humoristique. Eux, ce sont Jimmy Fallon, Jimmy Kimmel, Jon Stewart et bien d'autres: des humoristes aux commandes des fameux «late shows», des programmes diffusés après 23 h 30. Ces émissions humoristiques, prisées par les stars en promo, sont regardées par des millions de personnes.

«Ce sont leur humour et leur charisme qui font leur succès», selon Agnieszka Soltysik, prof de littérature et de culture américaine à l'Unil. Séve­rine Barthes va dans le même sens: «Les interviews sont très fraîches et reposent sur le don d'improvisation de ces présentateurs.» La Maître de conférences à l'Université Sorbonne-Nouvelle (F) souligne d'ailleurs que c'est cette fraîcheur américaine qui manque aux animateurs français. Plusieurs présentateurs ont tenté de lancer en vain une émission dans le même goût, à l'image de «Ce soir avec Arthur» ou de «La grosse émission», de Dominique Farrugia. «Les stars américaines acceptent aussi davantage de «déconner» que les françaises», continue Séverine Barthes.

Même si les pitreries de Fallon avec Justin Timberlake ou de Kimmel avec Matt Damon font souvent le tour du web après leur diffusion, l'experte rappelle que le maître du talk-show reste David Letterman: «Le «Late Show with David Letterman» est moins loufoque que les autres, mais il ­reste incontournable. C'est chez lui qu'il faut d'abord aller.» Seul animateur à être également producteur de son programme, Letterman peut en plus se vanter de son salaire. Il gagne plus de 27 millions de francs par an. Son principal concurrent, Jimmy Fallon, en gagne «à peine» 11 millions.

Ton opinion