Regardez les photos - Ces femmes assument leurs boutons sur les réseaux sociaux

L’influenceuse et activiste Lou Northcote ne veut pas être réduite à son acné.

L’influenceuse et activiste Lou Northcote ne veut pas être réduite à son acné.

Instagram lounorthcote
Publié

Regardez les photosCes femmes assument leurs boutons sur les réseaux sociaux

Célébrer sa beauté malgré l'acné. Des femmes ont posté des images de leur visage sur Instagram pour l’Acne Positivity Day.

par
Lauren Cavin-Hostettler

Considérer l’acné comme une force et l’accepter. C'est le message de l'influenceuse et activiste Lou Northcote, 24 ans. Elle a notamment créé le hashtag #freethepimple (à traduire par «libérez les boutons») en 2017. À l’occasion du Acne Positivity Day, le 1er septembre, elle a confié que l'acné fait partie de sa vie et la compliquée: «J'ai arrêté ma carrière de mannequin à cause de ma peau, je me sentais seule et honteuse. Je pleurais tous les jours, je ne mangeais plus, je me détestais et je détestais ce monde qui m'avait éloigné de ce que j'aimais».

La Britannique se sent bien dans sa peau et accepte les cicatrices, les taches et les marques qu'elle a sur le visage. «J'ai réalisé que ces défauts n'existaient pas vraiment, qu'ils ne sont qu'une construction de la société, pour nous pousser à nous sentir différents et à acheter des cosmétiques.»

Il est difficile de déterminer les causes des éruptions cutanées. Le fond de teint ou l'alimentation ne sont pas forcément des déclencheurs. L'influenceuse et tiktokeuse écossaise, Rebecca Havercroft, dénonce les mythes autour de cette maladie. Elle souhaite sensibiliser le public. Dans plusieurs vidéos, elle explique que le maquillage n'aggrave pas toujours l'acné à l'âge adulte.

Elles assument leur acné

À l’occasion du Acne Positivity Day, de nombreuses femmes ont posté des images de leur visage sur Instagram, en utilisant le hashtag #acnepositivityday.

Ton opinion

11 commentaires