Actualisé 02.07.2018 à 14:39

Mondial 2018: Suisse-SuèdeCes firmes laissent leurs salariés regarder le match

Le syndicat Unia et l'Union patronale suisse demandent aux entreprises de laisser leurs collaborateurs regarder le match de la Suisse mardi après-midi. Voici comment elles réagissent à cet appel.

de
ish/rkn/ofu
Keystone/Alexandra wey

Mardi à 16h, la Nati affrontera la Suède en 8e de finale du Mondial 2018. Un horaire qui devrait déplaire à nombres de Suisses qui, à cette heure-là, seront encore au travail et non confortablement installés dans un bar ou sur leur canapé. Raison pour laquelle tant Unia que l'Union patronale suisse demandent aux entreprises de laisser regarder le match à leurs employés.

Un tour d'horizon réalisé par «20 Minuten» montre que plusieurs grandes firmes se montreront bel et bien compréhensives. Chez UBS, les collaborateurs pourront ainsi assister au match sur une des télévisions du bureau. «Il est évident que la marge de manoeuvre est un peu plus limitée dans les endroits où l'on accueille les clients», explique le porte-parole Hubertus Külps. Il précise par ailleurs que les collaborateurs n'auront pas le droit de suivre la partie en streaming sur les ordinateurs de la banque. En raison du grand nombre de données, le système interne de la banque risquerait de fonctionner au ralenti.

Ne pas négliger ses tâches

Pour l'entreprise d'origine suédoise Ikea, le match de mardi après-midi est très spécial: «La plupart de nos 3000 employés sont pour la Suisse. Mais nombreux sont ceux dont le coeur bat aussi un peu pour la Suède», affirme Alexander Gligorjevic, porte-parole d'Ikea Suisse. Selon lui, les collaborateurs pourront regarder la partie sur un des écrans installés dans les cantines... à condition, bien sûr, de ne pas négliger leurs tâches.

Les salariés de l'administration fédérale, eux, disposent d'horaires flexibles. «Les employés peuvent donc s'organiser en conséquence», explique Daniel Saameli, responsable presse du Département fédéral des finances.

Et qu'en est-il des écoles alors? Selon Beat Zemp, président de l'organisation faîtière des enseignantes et enseignants de Suisse, il n'est pas question de supprimer des cours pour la 8e de finale opposant la Nati à la Suède. «Si on supprime une leçon pour un match de la Suisse, on devrait aussi le faire pour d'autres équipes.»

L'école primaire de Lostorf, près d'Olten (SO), a néanmoins trouvé un moyen pour adapter l'horaire des cours, mardi. Le matin, la pause sera raccourcie de 10 minutes afin que les enfants puissent rentrer à la maison à 15h50 au lieu de 16h.

Vous travaillez mardi? Racontez-nous comment vous allez vous y prendre pour pouvoir suivre ce match!

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!