Précocité: Ces gamines qui jouent les stars
Actualisé

PrécocitéCes gamines qui jouent les stars

Alors que l'hypersexualisation des petites filles n'en finit pas de choquer, elles sont toujours plus nombreuses à se prendre pour des dames.

par
mag

Les petites sœurs de Kate Moss et de Dakota Fanning sont encore toutes jeunes. Elles semblent pourtant déjà bien mûres, lorsque l'on regarde leurs clichés pris par des photographes professionnels. Mais elles n'ont que 13 ans!

A 11 ans, la petite Willow Smith ne met aucune limite à ses looks déjantés, tandis que la française Thylane Loubry Blondeau, 10 ans, prend la pose lascive comme une dame. Cette dernière avait déjà crée la polémique en août après avoir posé pour le «Vogue» Paris, étant jugée trop sexy. Son blog comporte une quantité impressionnante de clichés professionnels. Quant à la petite Suri Cruise, elle arbore talons et maquillage à seulement 5 ans...

L'hiver dernier, une ligne de cosmétiques avait été lancée aux États-Unis, destinée aux fillettes de 8 à 12 ans. Elle avait été suivie peu après par une collection de soutien-gorges push-up pour les filles de 8 ans. Vivement critiquée, celle-ci avait été retirée du marché. Mais depuis cet automne, l'entreprise «Jours après Lunes» commercialise sa nouvelle gamme de «loungerie» pour les fillettes de 4 à 12 ans, au Canada.

En France, on tente de lutter contre l'hypersexualisation en instaurant des programmes de sensibilisation. La ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale Roselyne Bachelot travaille actuellement sur le projet d'un site web pour dénoncer ce phénomène: «Nous ne sommes pas dans l'interdiction mais dans la pédagogie, a-t-elle souligné dans le magazine Marie-Claire. Les petites filles constituent un nouveau marché. Hélas, les marques reproduisent les stéréotypes féminins contre lesquels nous nous battons.»

Elles n'ont pas encore 5 ans et donnent des leçons de maquillage

Ton opinion